Critique de Fanboys Vs. Zombies tome 1 – Fossoyeurs pour la vie

fanboys vs zombies tome 1

Alors que le Comic-Con de San Diego bat son plein depuis quelques jours, les deux auteurs de Fanboys Vs. Zombies, Samuel Humphries (scénario) et Jerry Gaylord (dessin), forcément présents au rendez-vous, y multiplient les dédicaces. Pourtant, la convention, tout paradis qu’elle soit pour les auteurs de comics, doit leur sembler un peu terne depuis qu’ils ont imaginé cette même convention envahie par des hordes de zombies en 2012. Ainsi, alors que Fanboys Vs. Zombies compte 15 numéros originaux (bientôt 16) publiés par BOOM! Studio, nous avons pu retrouver en France les 4 premiers numéros regroupés par les soins de Glenat Comics en juillet dernier.

fanboys vs zombies tome 1

Chaque année, les fossoyeurs, une bande de potes très geeks sur les bords, se retrouvent au Comic-Con de San Diego. C’est l’occasion pour eux de faire la fête, de vivre pleinement leurs passions et d’assister à des conférences plus ou moins intéressantes. Pourtant, cette année le Comic-Con ne va pas se passer comme tous les ans. De nombreuses tensions sont présentes dans le groupe entre Rob et Kyle qui se disputent l’amour de Jenna ou Kyle qui a du mal à contrôler sa sœur Amanda complètement déchaînée. Mais la cohésion de leur groupe est réellement mise à l’épreuve lorsque des hordes de zombies apparaissent au Comic-Con et massacrent tout le monde. En tant que geeks, ils le savent bien, s’ils veulent survivre : ils doivent rester solidaires. Plus facile à dire qu’à faire.

fanboys vs zombies tome 1

Bien que ce premier tome serve avant tout à nous présenter les personnages, le récit ne s’embarrasse pas de présentations trop longues et nous embarque rapidement dans l’histoire délurée de ce groupe de geeks. Les répliques geeks s’enchaînent rapidement entre les Fossoyeurs qui ne cessent de s’envoyer des pics et, dès l’arrivée des zombies, le massacre commence. Nos héros se retrouvent alors pleins de ressources inattendues et fracassent du zombies dans une vague de couleurs punchy. Les deux auteurs ne s’embêtent pas non plus de l’aspect survie terre-à-terre et tout devient un prétexte à voir les Fossoyeur s’en sortir de manière déjantée. Les objets collectors du Comic-Con (même ceux du stand Pokémon) deviennent des armes redoutables maniées avec dextérité par nos héros, les déguisements de cosplay comme les méchas se transforment en autant d’armures et outils de tuerie. Les massacres jouissifs s’étalent ainsi d’une planche à l’autre. Samuel Humphries vielle malgré tout à ne pas s’enfoncer dans une caricature du laisser-aller de ses personnages et apporte quand même son lot d’intrigues autours du groupe et des nouveaux arrivants, ce qui rend l’histoire d’autant plus intéressante et pleine de rebondissements.

fanboys vs zombies tome 1

A ce titre, le dessin survitaminé de Jerry Gaylord convient parfaitement à l’histoire. Celui-ci s’attarde rarement sur les décors, comme si ses personnages étaient toujours en mouvement, ce qui apporte un vrai dynamisme d’ensemble. Toutefois, lorsqu’il s’emploie à dessiner les décors, sur les plus grandes planches notamment, ceux-ci sont magnifiquement exécutés et regorgent de détails. D’ailleurs, vous pourrez vous amuser à essayer de retrouver toutes les références geeks glissées dans le dessin. Avec un trait cartoonesque, qui souligne les poses volontairement exagérées des personnages et les corps répugnants des zombies, il parvient ainsi à renforcer encore plus la folie générale de l’histoire. Il faut d’ailleurs souligner que Fanboys Vs. Zombies est le premier comic sur lequel Jerry Gaylord travaille et on peut donc s’attendre à ce qu’il ait une longue carrière de dessinateur dans le milieu tant sa manière de dessiner est convaincante.

On regrettera simplement que l’ouvrage soit un peu court, avec seulement 4 numéros. Il nous faudra donc patienter le mois d’octobre pour retrouver la suite en version française.

Samuel Humphries et Jerry Gaylord ne semblent donc pas se poser beaucoup de questions et laissent déferler leur histoire au rythme de leurs idées complètement dingues. L’illustration en image d’un fantasme de geek : voir le Comic-Con de San Diego envahi par des zombies. Les geeks sont enfin mis à l’honneur mais, après tout, qui sont les vrais super-héros ?

fanboys vs zombies tome 1

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

  1. […] « Une histoire d’autant plus intéressante et pleine de rebondissements » My Zombie Culture […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *