The Walking Dead 407 : Dead Weight, ce que nous en avons pensé

The walking dead dead weight

Après un épisode qui différait vraiment dans sa forme mais qui n’avait pas pour autant su nous intéresser, les scénaristes de The Walking Dead ont non seulement récidivé, mais réussi à proposer un épisode encore plus artificiel et stupide avec Dead Weight. Notre avis détaillé dans la suite (attention aux spoilers). Haters gonna hate.

The walking dead dead weight

Si nous savions que ce septième épisode serait de nouveau entièrement consacré au Gouverneur nous aurions eu du mal à vous croire si vous nous aviez dit que ce second standalone serait encore plus mauvais que le précédent. Ainsi, alors que nous retrouvons le Gouverneur et sa nouvelle famille au sein du groupe emmené par Martinez, cet épisode a pour seul objectif de nous expliquer comment le très vilain Gouverneur est arrivé à prendre le contrôle de ce groupe qui, bien évidemment, lui permettra d’attaquer la prison dans la suite.
Malheureusement, cela est une nouvelle fois fait de manière plus que décevante tant l’ensemble est bancal et se résume à un enchaînement de facilités et stupidités scénaristiques. On peut certes comprendre que les scénaristes ne pouvaient pas s’étendre davantage et qu’ils devaient tout condenser dans un épisode mais étant donné le résultat il aurait mieux valu faire réapparaitre le Gouverneur au commande du groupe sans pour autant tout nous expliquer. Cela aurait été beaucoup plus poignant et on ne se serait certainement pas autant ennuyé.

The walking dead dead weight

Au contraire, avec cet épisode, les scénaristes ont cherché à tout nous montrer et cela aboutit à une succession d’événements débiles. Ainsi, tout commence alors que l’on retrouve un gentil petit Gouverneur amoureux prêt à tout pour protéger sa famille, qui après avoir tué un zombie et bu deux bières avec les chefs du groupe, gagne leur confiance immédiatement (puisqu’il dit qu’il a changé on peut lui faire confiance non ? C’est pas comme si c’était un malade qui avait massacré des dizaines de personnes). C’est à ce moment-là que le revirement de situation le plus inattendu de l’histoire du cinéma a lieu et le Gouverneur dévoile sa vraie nature et tue Martinez (c’était utile de le faire devenir le chef du groupe si c’est pour le tuer en deux secondes…). On assiste alors à l’une de ces scènes agaçantes caractéristiques des séries/films américains où la foule laisse éclater son opinion (non mais sérieux, ils n’acceptent pas la loi du plus fort après l’apocalypse zombie ?) alors que la mort de Martinez est admise sans aucune question.

pathetique gouverneur

Le Gouverneur s’enfuit alors avec sa nouvelle famille mais débarque malheureusement en plein milieu du tournage de l’épreuve de la boue de Koh-Lanta (vraisemblablement il y a eu plus d’un candidat décédé cette saison…) et décide donc de retourner au camp (forcément il n’y a qu’une route pour partir !) après avoir signé bien évidemment un autographe à Denis Brogniart (il est fan du jeu d’acteur de David Morrissey avec sa grimace perpétuelle). Enfin, il lui suffit de tuer un autre homme (dont la mort est immédiatement acceptée) pour prendre le contrôle du groupe. C’est cela oui.

Bref, il n’y a rien à sauver de cet épisode si ce n’est une multitude de petites morales qui nous seront très utiles à tous : la bière permet d’acquérir la confiance de n’importe qui, la foule se montrera toujours aussi stupide après l’apocalypse, pour bien réfléchir, il faut regarder des cadavres baigner dans l’eau (c’est mieux s’ils bougent encore et sont en aquarium sauf si vous aimez les grands espaces), il faut se méfier des étendoirs à linge et surtout offrir un bain de boue à un zombie permet d’éviter ses problèmes de peau. Autant de choses sensées qui font de cet épisode une véritable pépite.

Plus sérieusement, cet épisode est l’exemple du mal que peut faire à une série la volonté de condenser une partie (pas forcément intéressante d’ailleurs) de l’histoire en un seul épisode au lieu de garder un peu de suspens. On se retrouve avec un épisode décousu qui multiplie les facilités. Le seul point positif avec cet épisode est qu’il sera difficile de faire aussi mauvais pour le final de la mi-saison qui, à ce titre, s’annonce plus intéressant notamment lorsque l’on voit que la fameuse scène du tank du comic y fera son apparition.

The walking dead dead weight

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

18 commentaires

  1. Comtesse_Tateyre dit :

    Oula dites-donc, j’ai cru que c’était Shane le zombie détrempé que l’on voit sur la dernière photo de l’article… J’ai dû abuser des bières post-apocalyptiques (sérieusement, après tout ce temps il reste encore de la bière? Et buvable en plus?)
    Sinon, bilan de l’épisode de mon point de vue: comme le précédent, on sent qu’ils cherchent à faire revenir le gouverneur pour recoller au comic mais qu’ils ne savent pas vraiment comment faire, du coup, ils font………. n’importe quoi en espérant que ça passe. Hélas, ça passe plutôt difficilement, on aurait presque l’impression de regarder un spin-off de TWD consacré au gouverneur tant c’est différent. Vraiment dommage. L’équipe de la saison 1 me manque de plus en plus.

      1. Squeletor dit :

        Ça n’a pas vraiment sa place là, surtout qu’on en a déjà parlé et ça fait un moment : http://www.myzombieculture.com/2013/07/12/un-nouveau-remake-pour-day-of-the-dead/

  2. Morreski dit :

    Pour info la bière est impérissable elle aura juste un peu moins de saveur => J’en ai bu une de fin 2011 hier soir…

    Il y’a peut-être des grosses ficelles dans cet épisode (que j’avais prévu voir mon commentaire sur l’épisode de la semaine passée), Il n’empêche que j’arrive a comprendre le gouverneur quand on voit a quel point il aimait sa petite fille zombie (encore plus dans la bd et le roman) ça ne m’étonnerais qu’il fasse tout ça uniquement pour la petite fille en n’en ayant probablement rien à foutre de Lily. J’ai personnellement bien aimé cette épisode ça ne me dérange absolument pas que ce soit centré sur le gouverneur, on y voit son coté manipulateur et son génie maléfique a l’oeuvre et j’aime ça.
    Je préfère 100 fois le voir lui faire son gros connard que Rick la limace de service et ces abrutis de survivants, le gouverneur est pour moi le seul personnage valable qui aurait réellement les capacités a survivre dans une vrais apocalypse (avec Daryl).

    Maintenant je me suis aussi posé la question si l’immersion n’est pas supérieur depuis que j’ai mon casque 7.1 ou car je m’associe plus à ce personnage.

  3. icare dit :

    Mon Dieu que d’invraisemblances ! Quelqu’un peut-il m’expliquer la raison qu’à l’autre abruti de se précipiter pour achever le vieux par terre ? J’ai beau tourner et retourner dans tous les sens la scène cela reste pour moi le Grand mystère. Et puis mention spéciale au “Tu as tué mon frère ? Ok pas de problème” (je résume à peine).
    Rien d’autre à ajouter à ce que vous avez dit dans votre critique. Je suis juste curieux de savoir qui donc vont-t-il sacrifier dans le camp des “bons” au prochain épisode (je veux dire en dehors de ceux qu’on découvre où moment où ils trépassent).

    1. Morreski dit :

      C’est surement pour cette raison qu’il ne venge pas son frère (pour l’instant) le gouverneur a profité d’une querelle entre frère pour tirer son épingle du jeux et chance pour lui le frère dont il avait besoin (pilote de char)
      Maintenant le fait qu’il tue le vieux, abréger ces souffrances ou éviter de se trimbaler un “Dead Weight” jusqu’à la base ?

      1. icare dit :

        Et obtenir des informations sur “l’autre groupe” de survivants c’était trop demander pour son intellect ? D’ailleurs c’est fou le nombre de groupes de survivants qui se baladent dans les bois….

  4. Elvira dit :

    Cet épisode un poids mort? Pour sur une review des plus drôles! Eh oui, cela ne fait pas si longtemps que j’ai découvert MZC et à vrai dire j’apprécie énormément -à sa juste valeur- les critiques de notre cher Squeletor, c’est un peu pour cela que je viens dorénavant chaque lundi après la diffusion du dernier épisode car il est vrai que si je ne cesse d’être déçue par la majorité des épisodes de ces dernières saisons je sais très bien qu’en contre partie je trouverais un peu de réconfort ici, tout frais.
    Et quel régal! Beaucoup moins piquante que les précédentes celle-ci n’en est pas moins un petit nectar d’acidité à elle seule. Garantie bien plus amère qu’une binouse de 2011, voire même de l’Apocalypse, le contact direct avec la dérision a cette fois réussi à me faire monter les larmes aux yeux!
    Un épisode certes décevant mais générateur d’un véritable electroshock du rire, et vu la tournure que prend la fin de mid season dans laquelle il n’y a aucune réelle surprise, eh bien pour la suite “ça promets”!

    1. Squeletor dit :

      Ahaha merci 🙂 Sinon oui : “ça promet”, comme tu dis. Au moins, ils vont faire le ménage dans le casting :).

  5. Comtesse_Tateyre dit :

    Le prochain épisode sera peut-être très intéressant, apparemment on aura droit à la confrontation team prison – team gouverneur avec entrée en action du char d’assaut (ça va le changer du garage entre deux caravanes…) ! Wouhouuuuu!!! Enfin!

  6. bouiboui dit :

    Ce qui est chiant avec le gouv’ c’est qu’on alte gentil/méchant sans réel motivation. La romance qu’il a avec sa brune rappelle celle avec Andréa. Quoiqu’Andréa était agaçante à souhait, j’attendais qu’elle disparaisse du casting avec impatience. Côté cul… Euh cœur, rien de transcendant.
    Le bain de boue ? J’ai pas compris l’intérêt ! Le plan est moche, bête et … Il suffit de voir 30 zonzon prendre un bain de boue pour revenir sur ses pas ? Il n’y a pas moyen de prendre un chemin de traverse ? De contourner ? Bref notre “héros” à une phobie que ses belles routes d’amérique soient boueuses et fréquentées.
    Les motivations de reprendre le pouvoir ? Pas compris non plus, pour moi c’est le golf qui le rend fou. Ça tombe comme un cheveu sur la soupe.
    Cette semaine il n’y a aucun plan intéressant pour sauver la donne, aucune bonne idée. Rien. Le zonzon dans le canal est sans intérêt. Les zombies boueux idem…Les dialogues autours de la bières sont clichés. Un homme qui boit de la bière doit-il être forcément un ancien soldat ? Manquait plus qu’un vétéran du Vietnam ou de l’Irak au casting.

    Ce qui est frappant c’est que cette série ne parvient pas à développer une intrigue convaincante qui se tient tout au long d’une saison. On alterne les péripéties sans intérêts -ou plutôt sans crédibilités- qui ne tiennent la route que sur 1 ou 2 épisodes pour être gommer aussitôt. On sait que le gouv’ veut se venger. A quoi bon de nous le servir comme un bon samaritain ? On sait qu’un bon nombre des anciens de Woodbury sont inutiles, à quoi bon leur claquer une grippe qui sort de nul part pour les faire clamser? Les cochons et chevaux viennent d’où d’ailleurs ? De l’espace ? Pour survivre à la fin du monde, soyez une bestiole de ferme. La série meuble tout du long pour une intrigue qu’on devine déjà. Pas besoin de lire les comics pour comprendre ce qui doit arriver. Le gouv’ veut frapper fort. Et c’est ce qu’il va faire.

  7. Willy dit :

    Il était très bien cet épisode.
    Pas besoin de le descendre, il se décrédibilise tout seul, et toute la série avec.
    Du coup, ca me fait gagner du temps et ca m’évite de me fatiguer à faire une longue critique.
    Merci beaucoup les scénaristes.

    Allez, histoire de mettre un peu de contenu, je parie que dans le prochain épisode, le Gouverneur ne tire évidemment pas (trop simple, il est champion inter-régional d’échecs, comme le révèle l’intro de cet épisode, il veut un truc plus sophistiqué) et n’entre pas en contact avec le groupe Prison (après tout, il a pas cherché à savoir qui avait défoncé tous les mecs du camp sorti de nulle part, menace pourtant prioritaire car proche de son propre bivouac-passoire à zombie) et repart auprès des siens toujours prêts à suivre le type qui grogne le plus fort sans se dire qu’une balle réglerait bien des soucis de leadership, vu que c’est la mode en ce moment. Il parle alors au type que c’est pratique il sait conduire un tank et au détour d’une conversation des plus anodines, le type en question va lui dire qu’il a garé sa bécane pas du tout voyante au parking du monoprix d’à-coté et là BAM Brian le grand tacticien va se dire qu’un tank et une prison qui font la bagarre, c’est le tank qui gagne. Et ca tombe bien qu’un camp se soit fait défoncer juste à côté parce que ca nous fait un bon prétexte pour envoyer tout le monde attaquer la prison en les accusant de barbarie, ces salopiauds !
    Et on a un beau final de mid-season bien classieux avec la musique militaire qui va avec, un beau Gouverneur gonflé à bloc qui charge sur la prison à bord de son beau tank tout neuf qui marche du tonnerre malgré des mois d’absence de maintenance et un plan “L’amour est dans le pré” de Rick et son bambin qui bêchent des tomates et lèvent les yeux vers le blindé qui fonce sur leurs plants de radis.

    1. Squeletor dit :

      Et après ça, comment j’écris une critique du final ? Non mais vraiment merci ! Sérieusement, je suis tout à fait d’accord, c’est ce à quoi on aura le droit. Mon seul espoir ? Que cet épisode soit un coup de pied dans la fourmilière et qu’on reparte sur de nouvelles intrigues…

  8. J.R. dit :

    Encore un épisode décousu, sans enjeu réel… Des personnes archétypaux qui ne s’agitent que pour servir une intrigue mollassonne… C’est vraiment dommage pour série dont on attend tant de choses, et qui dispose de moyens.
    N’empêche que j’attends la suite… Parce que le suspens de WD réside surtout dans la question : “finira t-il par se passer quelque chose de prenant “?

  9. Dudule dit :

    C’est pas possible. On ne peut vraiment pas étendre nos petites culottes en paix dans cette saison! Épisode surréaliste.

    – On leur a jamais dit de ne jamais accrocher le fil à linge au tank?! Si jamais on doit sortir l’engin en moins de 30 secondes on est bon pour se trainer les chaussettes, le marcel du Gouverneur et la caraviotte.

    – Comment après avoir vérifier l’adage “boire ensemble ou mourir seul” peut-on se mettre au golf (même si le trou fait 9 mètres sur 3)?! Une piñata ou le coup du tourniquet passent encore. Quel bel exemple pour la mioche, franchement…

    – Nan mais sérieux là, un vioque qui vient de se faire passer dessus par un groupe de survivants pas cool dont on sait nada… Avant de le zigouiller on pourrait au moins s’en servir pour attirer des zombies dans notre cuvette wc géante (histoire qu’elle serve à attraper autre chose que des débiles).

    – Après des semaines sans prendre de douche, un bain de boue ça ne se refuse pas même s’il faut se serrer un peu, c’est l’apocalypse merde! Faut faire attention aux poux et parasites ! (les zombies ont une meilleure hygiène que nos survivants, je dis ça je dis rien)

    – C’est quoi cette façon de s’inviter dans la caravane des gens? C’est pas parce qu’on appelle ça un “camp” qu’on doit se la jouer solidarité et veiller les uns sur les autres. Si on éloigne autant les caravanes les unes des autres c’est qu’il y a une raison. C’est trop demandé un peu d’intimité?

    – Pinaise j’ai trop hâte de savoir si la tata va réussir à se taper G.I.Jane ! Après tout, quelles étaient ses chances de croiser une lady qui se la pète comme elle avec les gros calibres et exerçait un métier presque semblable au sien. Avec ces détails, si les scénaristes ne nous les mettent pas ensemble alors là je comprends vraiment pas…

  10. Fatal Fabs dit :

    ah ah ah cette chronique est devenue un concours de vannes hebdomadaire et la serie qui inspire tout ca le merite bien
    les zombies sont des figurants , ca vous etonne de pas les voir + ?
    des survivants qui apparaissent selon les bonnes graces ou le manque d’inspiration des scenatistes … vu comment ils se demerdent c’est pas etonnant qu’ils disparaissent aussi vite, faire un cercle avec des caravanes pour se proteger, aucun americain ne l’a jamais fait meme du temps des indiens donc ca vient forcement pas a l’esprit… meme au bout de 6 mois a squatter
    ” bah non chef, on creusait la fosse ” … bah ouais normal , tu creuses un trou et tous les Z du coin tombent dedans, meme ceux qui arrivent de l’autre coté
    c’est a se demander si les scenaristes et autres metteurs en scene ne viennent pas directement de la petite maison dans la prairie tant il n’y aucune reflexion survivaliste sur la mise en place des decors et les agissements des acteurs
    les zombies ont du devenir sourds, un coup de feu ne les attirent plus on dirait
    et, pour suivre le commentaire de Willy sur le char, le carburant n’est pas eternel non plus en principe ( cf : les chroniques de l’armaggedon ) et devrait se degrader au bout d’un moment mais bon faudrait pas non plus que ce soit trop realiste on finirait par y croire …
    a part ca je mets un billet sur Lily qui bute la blonde ( la fille d’hershel , c’est beth ou Patricia ? ) avec judith dans ses bras comme dans le comic … ca fait pas tres PG mais faut bien un peu de drama hein ( au moins, ce serait bien que ca commence … )

  11. pomy dit :

    cette fois je suis à 100% d’accord avec le rédacteur, cet épisode est une véritable bouse !
    la scène des zombies dans la boue est complètement ridicule comme vous le dite si bien (avec une superbe comparaison lol).

  12. Baron Mardi dit :

    Note pour moi même en cas d’apocalypse zombie : Ne JAMAIS proposer à quelqu’un une caravane avec un toit qui fuit. Trop dangereux. (Ce truc m’a tué, l’ineptie dingue, genre ” c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase du psychopathe qui sommeille en moi”. Ah oui, et me méfier des mecs qui disent ” Je ne veux pas le faire ! Je ne veux pas le faire ” ou quelque chose de cet ordre là )…Un beau gâchis quand on pense au Brian de Sur la route de Woodbury…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *