The Walking Dead 408 : Too Far Gone, ce que nous en avons pensé

The walking dead too far gone

Après deux épisodes particulièrement agaçants qui ne pouvaient s’expliquer que par la mise en place des éléments du final de cette mi-saison, nous avions – il faut le reconnaître – particulièrement hâte de découvrir Too far gone, le huitième épisode de la quatrième saison de The Walking Dead. Les scénaristes se sont-ils définitivement perdus en chemin où ont-ils réussi à rectifier le cap ? Vous le saurez en lisant la suite (attention aux nombreux spoilers).

The walking dead too far gone

Alors même que l’épisode commence très mal avec un discours particulièrement navrant et facile du Gouverneur (après tout, les deux épisodes qui lui étaient consacrés étaient simplement là pour lui donner des arguments pour mener sa nouvelle armée à la guerre…), celui-ci s’avère plutôt réussi lorsque la confrontation entre les deux groupes commence. Non seulement la manière de filmer l’arrivée du Gouverneur et de présenter le tank, est pour une fois intelligente et rend bien compte de la position stratégique des belligérants; mais elle est également soutenue par des dialogues et des réactions bien supérieurs à ce à quoi nous sommes habitués. Ainsi, j’ai trouvé particulièrement réussie la discussion entre Rick et le Gouverneur. Du côté du Gouverneur, j’ai apprécié qu’il n’en fasse pas trop (dans la discussion) afin de ne pas risquer de perdre le soutien de ses camarades alors que Rick se montre très pragmatique, entre son refus d’assumer ses responsabilités et celle de prendre part à un bain de sang inutile. Dès lors, bien qu’attendu, le final de la discussion s’avère tout simplement le seul auquel ils pouvaient logiquement arriver (sans la mort du Gouverneur).

The walking dead too far gone

A ce titre, les scénaristes ont eu l’intelligence de limiter la partie purement action de l’épisode à seulement une dizaine de minutes et ont également pris soin de justifier l’attaque en force du Gouverneur sur la prison. En effet, sans la mort de la fillette, il n’aurait vraisemblablement pas enfoncé les grillages ainsi : la gamine décédée, il n’a effectivement plus de raison de ne pas faire de cette attaque quelque chose de personnel. Ainsi, même si je pense que vous serez beaucoup à critiquer cet aspect de l’attaque, je pense qu’il se justifie, d’autant que nous pouvons comprendre que ses camarades soient emportés par le rythme de l’action (on leur tire dessus quand même) et ne réfléchissent pas aux conséquences et se contentent d’obéir.

The walking dead too far gone

De plus, cet épisode est, de manière générale, plutôt bien ficelé (à la différence du précédent) avec une construction assez solide. Ainsi, il compte plusieurs éléments habiles qui permettent de temporiser l’histoire sans pour autant ennuyer le téléspectateur. Par exemple, la scène avec le rat disséqué est soit l’annonce d’une future intrigue soit un joli pied de nez (si jamais ils nous laissent sans réponses) mais est dans tous les cas une belle coupure qui permet d’éviter la confrontation avec Tyreese au sujet de Carol (ce qui aurait été assez ennuyeux). De la même manière, comme je le disais précédemment, la mort de la fillette est plutôt bien utilisée par le scénario (même si je craignais en voyant le panneau qu’ils ne nous pondent une connerie avec un barrage qui craque) : l’arrivée du zombie est vraiment très grosse mais j’ai pris un certain plaisir à le voir glisser entre les vers de terre comme dans un bon vieux film de zombie italien.

The walking dead too far gone

En fait, il me semble que cet épisode doit ses qualités à sa proximité avec le comic (coïncidence ?). En effet, les éléments directement adaptés (ou fortement inspirés) du comic, sont très clairement les meilleurs et les plus intenses. Ainsi, l’arrivée avec le tank, la décapitation d’Hershel (même si elle est un peu trop « surjouée » avec le Gouverneur qui recule le katana comme convaincu par le discours de Rick et évidemment finit par l’abattre), la mort de Judith (même si très mal jouée) et même celle du Gouverneur, sont des éléments vraiment sympas de l’épisode. A ce titre, je dois reconnaître que j’ai apprécié la mort du Gouverneur presque autant que dans le comic. Cet épisode illustre ainsi parfaitement la futilité de ses intentions ainsi que la stupidité de sa volonté de vengeance même si j’aurais adoré que ce soit Carl qui lui colle une balle (mais on avait déjà eu le droit aux deux géniales gamines flingueuses).

The walking dead too far gone

Malgré tout, étant donné que nous parlons d’un épisode de The Walking Dead, nous ne pouvons pas manquer de relever quelques conneries même si pour une fois elle se dissiperaient presque dans l’ensemble. Nous décernons donc l’oscar à la scène où Michonne et Hershel sont dans la caravane du Gouverneur, les mains simplement ligotées (Michonne doit avoir du chatterton au cul) tandis que nous attribuons des mentions spéciales au fait que la gamine soit laissée seule juste après avoir été attaquée (même si c’était nécessaire pour l’histoire qu’elle crève) ou encore à l’intelligence du Gouverneur qui oublie que Rick était derrière le camion renversé…

En fin de compte, il est difficile d’affirmer que ce final valait les supplices imposés par les précédents épisodes tant ils étaient ennuyeux et parfois stupides, mais il est également difficile de ne pas avoir envie de connaître la suite après un tel épisode. Espérons donc que ce coup de pied généreux dans la fourmilière permettra d’instaurer dans la suite d’autres intrigues intéressantes à l’image du début de l’épidémie.
L’histoire va clairement partir sur des bases différentes et l’arrivée de nouveaux personnages bien connus du comic devrait apporter un vrai plus. Le défi pour les scénaristes pour la deuxième mi-saison sera donc de nous prouver qu’ils sont aussi capables d’intéresser les téléspectateurs entre les premiers épisodes et le final et de ne pas nous laisser avec un grand vide de cinq épisodes comme pour cette première partie. Verdict dès février.

36 commentaires

  1. Comtesse_Tateyre dit :

    Je n’ai pas encore vu l’épisode mais je vais clairement le regarder avec un grand plaisir, surtout après avoir vu ces montages photos très très drôles (personne de motivé pour refaire tout l’épisode comme ça? ^_^ ). Je vois que l’on perd quelques personnages mais qu’ils ne vont au final que très peu manquer, donc rien de bien grave. Vivement février, ne serait-ce que pour relire une bonne critique bien claquante.

  2. Morreski dit :

    Petit anachronisme :
    The Walking Dead est sensé démarrer en 2003
    Vers 18min55 ils ont un UTS 15 Arme seulement produite en 2012…

    1. Benjitwd dit :

      ça commence en 2010 !!

      1. Morreski dit :

        La BD en 2003

  3. icare dit :

    Ils sont bien braves les gens. Ils prennent tout pour argent comptant. Mais bien sûr que ce sont tous des assassins dans la prison, et ils faut les assassiner de toute urgence…BON DÉBARRAS Gouverneur à toi et à ta bande d’abrutis que tu traînes. Mention spéciale encore une fois à ton chauffeur/artilleur (il fait tout en même temps à lui tout seul ????) de tank.
    Ceci étant dit épisode agréable à regarder (beaucoup d’actions, une happy end et une séquence choc par ce qu’elle évoque).

  4. J.R. dit :

    Enfin un très bon épisode, où l’on retrouve la noirceur et l’émotion brute de la BD. ENFIN! 🙂

  5. bouiboui dit :

    Pour une fois, j’y ai eu mon compte. Excepté quelque raccord de montage assez mal amenés et un discours d’intro assez pompeux. On arrive, ENFIN, a un résultat très satisfaisant. Plan agréables (Rick vs le tank, la décapitation…), action bien menée. Le départ de Caroll peut s’avérer utile pour le développement de la seconde partie de saison. Les fillettes sanguinaires aussi.
    Mais, tout n’est pas rose pour autant. Le jeux de Rick laisse à désirer. La perte de Judith est mal tournée. Ce qui se comprend étant donné que montrer un nouveau né mort est un tabou. Les pleurnicheries sont surjouées. Ne pas voir le cadavre ou la gamine tomber dans le feu de l’action est regrettable, quoique compréhensible.
    Maintenant, j’aimerais que les trouvailles de cette fugue soient bonnes. L’épisode du téléphone, prenant dans la bd, n’ayant plus sa place ici. Au moins, ce cliff a le mérite de nous tenir en haleine nous lecteurs du comics. Ce qui doit suivre ne devrait pas être identique de ce qu’on a déjà lu.

  6. Fatal Fabs dit :

    voila un episode qu’il etait bien !
    je me suis trop avancé a dire que Lily buterait Beth et Judith mais c’est quand meme elle qui acheve le gouverneur donc ca va..d’ailleurs, comme dans le comic, on ne sait pas ce qu’il advient d’elle, ni de sa soeur non plus.
    et donc les gamines laissent Judith en plan pour prendre les armes..sous l’influence de Carol… bien pensé ca .. et elles sauvent Tyreese toujours grace aux preceptes de Carol, ca pourrait donner une storyline par la suite si Carol revient dans l’histoire… ou alors les filles prendront le role des jumeaux dans le tome 11 !
    mes 2  » truc qui vont pas  » :
    – Lily savait où etait la prison ?
    – on nous vend une prison cernée de Z depuis 10 episodes, là ya 6 vehicules + 1 tank qui se pointent, ca explose un mirador a l’obus , ca papote a la limite de prendre l’apero … et ils sont où les morts pendant ce temps là ??? … ils font une pause  » biere » ^^ ?
    pour le gouverneur qui oublie Rick derriere le camion : il se prend une balle dès le debut de la fusillade et Rick prend la sienne un peu apres, il l’a ptet pas vu ..
    prochaine etape Alexandrie ? ou les chasseurs pour brasser un peu de figurants ?

    1. Mister dit :

      La position de la prison est cité par le gouverneur, dans l’intro. Et comme Lyli a écouté en secret ce discours, elle savait donc où été la prison, rien d’illogique 🙂

    2. Comtesse_Tateyre dit :

      Ravie de voir que je ne suis pas la seule à m’être demandée où étaient passés les zombies. On a un peu l’impression que les deux qui arrivent sont des figurants qui se sont perdus sur le plateau et dit « mince, on est dans le champs de la caméra, faisons les zombies ou on va se faire virer »

  7. Anaïs dit :

    Je viens juste de voir l’épisode et je suis un peu étonnée quand vous affirmez tous que Judith est morte. Après tout on ne voit pas de corps, rien… Je suis peut être naïve mais sait-on jamais !
    Même si apparemment elle meurt dans les comics, rien ne nous dit qu’elle n’a pas survécu ici puisque la série s’éloigne des comics.
    En tout cas je suis ravie que le Gouverneur soit mort, il me sortait par les yeux !
    Très touchée par la mort d’Herschel, ce personnage était devenu très attachant. Le grand père qu’on aimerait tous avoir (pourtant dans la saison 2 c’était pas gagné !).
    Mais la fin m’a beaucoup fait pensé à la fin de la saison 2 dans la ferme où tout le monde s’éparpille après le passage de la meute, ici le même tour scénaristique a été utilisé… J’imagine qu’il faudrait 1 ou 2 épisodes pour que tout le monde se retrouve… ou pas !

    Est ce que quelqu’un peut me dire dans quel tome il y a l’attaque de la prison par le gouverneur et son nouveau groupe ? Merci d’avance !

  8. Le parapluie du feu dit :

    @icare « BON DÉBARRAS Gouverneur à toi et à ta bande d’abrutis que tu traînes. Mention spéciale encore une fois à ton chauffeur/artilleur (il fait tout en même temps à lui tout seul ????) de tank. »

    taratata! tu dis une petite bêtise concernant le « nouveau » bras droit du gouv’ (me souvient pu de son nom).

    Il n’est pas tout seul car:

    1) Quand Daryl met le grenade dans le canon de la tourelle, le type en question crie « grenade » comme pour avertir un proche d’une menace imminente qui ce trouve aussi dans la tourelle. Personnellement, je me verrais mal crier « grenade! » s’il n’y a personne avec moi à mettre en garde à moins de me prévenir moi même?!?

    2) Juste quelques secondes après, on aperçoit clairement deux personnes sortir du tank (même si je reconnais que sa va très vite du au changement de scène)

    Sinon j’ai adoré ce dernier épisode de mi-saison et j’ai bien aimé cette critique de mi-saison (NoON Pas la zigounette!!!!!!) XD

    1. icare dit :

      Certes Sherlock mais les autres ils ont appris où le fonctionnement d’un char ??! C’est GI joe qui leur a fait un cours express de 5 minutes ?

      1. Le parapluie du feu dit :

        Je répondrai que les voies de la fiction sont impénétrables XD
        Et puis, vu que la pluparts des figurants sont peut ou pas travaillé du tout, on peut imaginer tout et n’importe quoi concernant leur passé.

        Si le second type qui sert à rien savait conduire ou tirer avec le tank, c’est qu’il savait le faire. C’est pas plus compliqué que ça.

        Maintenant, si l’histoire nous avait raconté qu’il avait été boulanger ou peintre en bâtiment , j’avoue que ça aurait de suite mal passé mais bon, on ne le sera jamais 🙁

        1. Benjitwd dit :

          Faut écouter quand il parle fin la, faut lire il le dit le mec du char que c’étais un ancien militaire ! 😉

  9. Arvern dit :

    Je suis d’accord avec Anaïs, Judith n’est pas morte. Quelqu’un l’aura embarqué dans le bus avant de se tirer.
    J’irais même jusqu’à dire que le Gouverneur non plus. On voit une gonzesse tremblotante qui tire un coup de feu vers sa tronche c’est tout. J’aurais voulu le voir se prendre le pruneau parce qu’ils nous ont tellement fait de caca scénaristique jusqu’à présent qu’ils pourraient bien nous avoir épargné Philou une fois de plus.
    Tout ça pour ça mouais :/ Toute cette marmelade pour finir par l’épisode 8. Pour une fois je ne suis pas super pressé d’arriver en février. J’ai peur pour la suite.
    « Est ce que quelqu’un peut me dire dans quel tome il y a l’attaque de la prison par le gouverneur et son nouveau groupe ? Merci d’avance ! »
    Dans la BD il n’ a pas de NOUVEAU groupe. il est avec la même clique de Woodbury du début à la fin. (je l’ai survolé mais il me semble)

  10. Toto dit :

    Pour le rat séché se serait un peu abusé de laisser sans suites…
    Merci très bon résumé, j’adore les bulles sur les screenshots, j’en redemande 🙂

  11. Milou dit :

    Après 2 épisodes ennuyeux centrés sur le Gouverneur (normal pour expliquer sa vie après Woolbury et son retour en tant que leader d’1 nouveau groupe pour se venger de Rick), l’épisode 8 a enfin retrouvé ses galons et nous nous retrouvons enfin notre série avec un face à face entre Rick qui a ENFIN repris son rôle de leader même si il veut d’abord éviter le pire en prenant des gants dans ses propos face à un gouverneur encore plus taré que dans la fin de la saison 3. Cet épisode était dans la logique des choses même si certaines scènes comme la mort assez trash d’Hershel et celle de Meghan auraient pu être éviter…..mais chaque saison a perdu des personnes importantes et c’est logique vu la façon dont le monde a tourné.
    En ce qui concerne la mort de Judith, j’ai quand même un léger doute car certes, le siège bb est ensanglanté mais il n’y a ni corps ni rodeurs en train de se faire un gueuleton et pourtant, la scène où les premiers zombies débarquent et la fin de l’épisode est assez courte…..Rdv en Février pour en savoir plus en croisant les doigts pour cette magnifique poupée.
    Quand aux larmes de Rick face à la découverte de la mort (ou disparition) de sa fille, je trouve qu’il interprète très bien le rôle d’un père en deuil en sachant ce qu’il vient de se passer et surtout en ayant déjà perdu sa femme. Tous les personnages de la prison interprètent leur rôle à la perfection comme d’habitude si ce n’est encore mieux et je rajoutererai même Lilly dans la liste ainsi que sa soeur.
    En ce qui concerne le cas de Carol, j’ai trouvé trés habile de la part du réalisateur de faire intervenir la venue du gouverneur au moment où il y a failli avoir un autre conflit au sein de la prison.
    J’ai trouvé logique que ce soit Michonne qui tue le gouverneur et j’ai apprécié que ce soit Lilly qui achève ENFIN le gouverneur, chose qu’il n’aurait jamais cru ni nous d’ailleurs….grosse et belle surprise.
    Et pour finir, si les rodeurs ont refait leur apparitions après 2 épisodes, c’est très logique vu que Rick et Carl les avaient tué après la chute des grilles et que c’est à cause des coups de feu qu’ils sont revenus car n’oublions pas qu’ils sont très sensibles aux bruits, surtout ceux des armes à feu, tous ceux qui comme moi ont vu et revu les 3 premières saisons et la moitié de la 4ème doivent le savoir par coeur.
    Bref, cet épisode 8 était pour ma part une réussite et même + car tous les ingrédients qui nous font aimer The Walkind Dead était au rendez-vous malgré une fin qui nous laisse sur notre faim, mais c’est sûrement pour nous tenir en haleine jusqu’en Février, même si dans mon cas, je vais trouver ce break trop long.

  12. lol dit :

    Je pense que la mort de la fille du Gouverneur n’est pas la raison de l’attaque.
    Ce que l’on veux nous montrerc’est La cruauté Du Gouverneur.Le declencheur de l’attque debute lorsque il tue Hersel, et quand il est entreint d’achevé Hersel, c’est là que la mere et la fille morte arrive, ca folie et aussi demontré, la facon d’achevé la petite fille.

  13. trineor dit :

    Roh, ce discours que fait Rick face au tank !
    Et ce sourire que lui lance Hershel juste avant de mourir. Ce sourire, bordel…
    Puis cette folie du Gouverneur, comme s’il ne comprenait plus lui-même le pourquoi de ses actes.
    Cet épisode était juste magnifique.

  14. Cyril dit :

    Cet épisode enfonce clairement le clou, nous démontrant à quel point « Brian » Philip le Gouverneur est la cruauté incarnée de cette série, du moins jusqu’à présent, où sa raison vacille plus que jamais dans cet épisode. On a l’impression qu’il est devenu le spectateur de sa propre violence, ayant perdu tout contrôle sur sa personne, et ça c’est bien rendu. Je me suis fait avoir le temps d’un épisode, le 6, par le fait qu’il avait changé, qu’après tout il se battait pour sa survie puis celle de son nouveau clan mais l’illusion a vite fui au galop pour aboutir sur ce demi-final halletant.
    Je reste assez choqué par le décapitage de cet attachant personnage d’Hershel, même s’il semblait scénaristisuement logique qu’il allait y passer après son dévouement exemplaire lors des précédents épisodes dans la prison.
    Merci pour votre chronique, l’attente d’ici février va paraitre longue, peut-être ce sera l’occasion de découvrir le comics, du moins en partie pour patienter!

  15. Nelendys dit :

    J’ai assez aimé les trois derniers épisodes, dont ce final, justement parce qu’ils étaient concentrés sur le Gouverneur. Sans être fan du personnage, je crois que c’est grâce à lui qu’on a pas sombré dans l’ennui et l’inertie, que j’ai ressenti perso’, de la saison 2. Et j’ai envie de le remercier d’avoir dégager la compagnie créole de la prison! Grâce à ça on est plus obligé de supporter de voir les mêmes décors (prison) épisode après épisode, et des situations pas bien passionnantes. Car là, au retour de la saison saison 4, ce n’est pas un groupe que l’on suit, mais plusieurs, avec sûrement l’objectif commun de se retrouver, mais aussi des objectifs plus individuels (survivre aux attaques zombies / maraudeurs / autres..)

    -Glenn, Beth et le bus magique.
    -Maggie, Sasha et Bob.
    -Rick & Carl.
    -Michonne. (mais j’imagine qu’on ne l’a suivra pas, c’est un peu le power ranger blanc / vert)
    -Tyreese & les petites diaboliques qui head shot easy sans subir le recul d’une arme à feu. (Ha d’ailleurs je prédis que la team de Tyreese retrouvera Carol, ça me parait inévitable en tout cas. Et j’aime croire que ce même groupe détient Judith, même si en vous lisant j’accepte de plus en plus l’idée que cette mise en scène du berceau ensanglanté veut réellement nous faire comprendre sa mort et que ce n’est donc pas un complot du réalisateur ).
    -Daryl
    -Ceux que j’ai pu oublier.

    En tout cas, jme sens rassuré pour février, malgré les gros soucis de cohérences que je supporte de moins en moins, je pense que ce sera plus rythmé et qu’on verra encore plus de zombies fusionnés à des choses, après le zombie-argile, le zombie-sable-mouvant, le zombie-buisson, le zombie-arbre, le zombie-lac (une petite création du Gouverneur, un artiste ce type)..

    1. Elvira dit :

      Tout a fait d’accord sauf que tu omets le zombie-corde-a-linge.

      1. Nelendys dit :

        Ha mais oui! Un redoutable adversaire à cache-cache ce zombie-corde-à-linge!

  16. Anaïs dit :

    Pour en revenir à Judith, j’ai aussi noté que les sangles du cosy n’était pas déchiré. Les zombies ne se donneraient pas de mal à la détacher, ils en sont incapables. Donc quelqu’un l’a détaché… Surtout que dans une scène précédente où les petites filles la portent, on voit bien qu’elle est attachée. En même temps, j’ai toujours un doute car il aurait été de très mauvais gout de montrer un bébé déchiqueté… Mais ils auraient pu suggérer une main ou un pied si elle était vraiment morte… ou la voir en zombie… comme une rumeur le suggérait depuis un moment.

    Nelendys, Beth n’est pas dans le bus mais avec Daryl. Elle était partie chercher les enfants mais ne les a pas trouvé (elles étaient entrain de s’armer !) Le seul « connu » dans le bus est Glenn si je ne me trompe pas.

    Quand au gouverneur, je pense qu’il n’a jamais envisagé de prendre possession de la prison autrement que par la violence. Bien qu’il soit complétement taré, il n’est pas bête, il se doutait bien que Rick n’allait pas dire : « oui c’est vrai on a bien profité, prenez donc la prison maintenant. On s’en va ! »
    Je pense que son discours au début n’est que pour flouer son groupe et faire croire qu’il va faire ça « bien » mais au fond de lui il sait qu’il veut tous les massacrer. Il n’a absolument pas changer.

    1. Nelendys dit :

      Ha oui, tout à fait, elle est est avec Daryl, jme suis trompé sorrry. Mais apparemment, à ce moment là les gosses sont déjà avec Tyreese, et peut être partis de la prison. Et.. HO MON DIEU! Ils veulent mettre Beth et Daryl ensemble! Je m’étais déjà posé la question il y a quelques épisodes, avec une scène en commun, mais là..*touche le bout de son nez*.. Et Carol mourra pour sauver Tyreese et les enfants du pays imaginaire. Je le vois dans ma boule de cristal.

    2. nana dit :

      Il y a une vidéo qui circule zoomée sur le moment où Tyreese s’enfuit de la prison et on voit clairement qu’il porte quelque chose dans les bras donc on peut se demander si ce ne serait pas Judith

  17. trineor dit :

    Je re-regarde la scène où le Gouverneur s’apprête à abattre Hershel, et je trouve la mise en scène et le jeu d’acteur juste parfaits. D’abord, ses yeux se perdent dans le vague, puis il se voit lui-même tenant une arme, puis Rick, pacifique, qui semble se tenir loin, très loin de lui – comme un idéal inatteignable.

    L’impression que cela donne, c’est que le Gouverneur, après les mots qu’a su trouver Rick, semble regarder celui-ci comme l’homme et le leader qu’il aurait voulu être lui ; et en contemplant Rick, il contemple son propre échec. Dans ce « liar » qu’il lâche avant de disjoncter, il y a tout : de la colère, de l’incompréhension, de la jalousie.

    Ce personnage, de bout en bout, aura été supérieur dans la série à ce qu’il était dans le comics, je trouve.

  18. Dudule dit :

    La saison 4 commence enfin (au bout de 8 épisodes il était temps), mais c’est pour mieux nous (le mettre profond) faire attendre! C’est un soulagement de voir un épisode revenir au style original de TWD, cependant je suis révolté de devoir attendre février pour voir la suite, on reste sur notre faim. Le téléspectateur a été baladé durant ces derniers épisodes pourraves uniquement dans l’intention d’avoir une mi-saison à suspens. Livrer un bon épisode par-ci par-là juste histoire d’inciter le fan à revenir me semble malhonnête (et carrément intentionnel). Le pire c’est que je tombe dans le piège à chaque fois…

    Concernant le fil de cet épisode, il n’y a que quelques détails de rien du tout qui m’ont un peu hérissé le poil:
    – m’aurait paru plus logique que le Gouverneur parvienne à assommer Hershel d’un coup de crosse surprise et mette Michonne en joug plutôt que l’inverse.
    – la mère du haut de son van qui n’a de cesse de regarder la rivière (infranchissable) au lieu de zyeuter sa petiote qui joue dans la boue à bonne distance tout à l’orée du bois (où on ne peut voir arriver le zombie) et qui met 3 plombes à réagir
    – les « j’veux t’aider » agaçants d’un Glenn qui peut à peine mettre un pied devant l’autre sont ridicules tout comme les « j’vais te chercher tu viens me chercher » des sœurs
    – les pleurnicheries de Rick et son rejeton dans le feu de l’action. Qu’il pleure plus tard une fois le choc passé me semble plus plausible d’autant qu’ils ne savent pas vraiment si le bébé est mort. Les gosses auraient pu laisser tomber le siège trop lourd à porter (on les voyait bien lutter avec en plus).
    – la façon dont les gens (qui ne sont pas censés être tous des connards) s’en vont massacrer les habitants d’une prison sans poser de questions à Rick ni accepter son offre à titre individuel et de laisser le nouveau venu décider de leur sort (sans compter que depuis son arrivée deux piliers du groupe sont morts un peu mystérieusement)
    – l’absence de vengeance sur Michonne
    -la fausse hésitation du Gouverneur à tuer Hershel (snif je n’aime pas voir les vieux sages mourir)

    Mais il y a de très bons passages:
    -la réaction de Daryl et Tyrese sans proutprout
    -la découverte de l’animal et d’une intrigue amenée sans lourdeur
    -les pleurs des sœurs
    -les gosses de l’apocalypse rodés aux armes à feu en décalage avec les adultes
    -la décision du Gouverneur prise depuis bien longtemps de détruire la prison

    Je pense que le groupe va pouvoir se reformer sans trop de soucis et assez rapidement (je l’espère) si les zombies attirés par tout ce raffut ne mettent pas trop leur grain de sel dans les retrouvailles et puisque que les assaillants sont à peu près tous morts. J’espère surtout retrouver les principaux personnages de cette série Rick, Daryl, Carol, Glenn, les filles Hershel et Michonne et les voir se débattre comme ils peuvent dans l’enfer de ce monde brutal et néanmoins sentimental (meuh non c’est pas plus belle la vie).

    Ouf quel pavé! M’enfin c’est le dernier avant Février alors… 🙂

  19. Willy dit :

    Bon. Premier sprint passé, on est tous encore indemnes, on devrait survivre à la deuxième demi-saison.
    Cet épisode semble globalement avoir contenté tout le monde, fans de la série comme fans du comics. Si je ne l’ai pas trouvé mauvais, je ne l’ai pas trouvé bon non plus. Ultra téléphoné, des facilités scénaristiques… C’est pas aussi nul que le reste, rien de plus.

    J’avais prédit le discours d’intro, sans préciser son côté chiant. Le Gouverneur qui proclame la bonne parole sans jamais, jamais trouver de répondant, personne qui ne pose de question, qui s’interroge, qui hésite… Et les quelques incertitudes sont vite balayées par le bien nommé GI Joe (@icare) qui gueule de partir à la guerre. Le Gouverneur dit lui-même que les gars là-bas ne sont pas forcément des ennemis. Mais personne ne dit « On a déjà suffisamment à faire avec les zombies, et si on cherchait un coin pour nous plutôt que se la jouer guerre civile ? » C’est un des points les plus rageants de ce double épisode spécial Gouverneur : la léthargie des autres survivants (que je nommerai dans le reste de ce commentaire « les moutons », nom approprié).
    @Dudule: Mettre hors jeu Michonne en premier est plus logique. C’est elle la menace. L’estropié est docile et obéissant, mieux vaut le garder animé pour qu’il le suive plutôt que conserver la menace d’un samourai black conscient.
    Je note au passage que Michonne et Hershell sont du genre pas bavards, puisque pendant leur détention et le trajet à la prison, ils ne semblent pas discuter avec le groupe « Gouverneur ». Ce dernier les en empêche peut-être, mais apocalypse ou non, si je dois affronter un ennemi, je préfère personnellement entendre ce qu’ils ont à dire sur la situation pour me faire une idée. Les moutons n’ont pas cette inquiétude.
    Bon, la mort de Megan, c’est le truc qui m’a le plus gonflé dans cet épisode (« Et si on faisait une référence à des vieux films de zombie en faisant sortir un vilain pas beau de la boue ? » « Ah ouais, mais qu’est-ce qu’ils iraient foutre dans la boue ? » « Bof, Megan s’emmerde, elle fait des burgers avec, osef, on fout du zombie merde ! »). Inutile de montrer cette scène (je pense que ça aurait eu beaucoup plus de force si Lily s’était pointée avec le cadavre à la prison, sans qu’on sache exactement comment la gamine est morte… On partagerait la surprise du Gouverneur) qui n’a pas de logique sinon sa finalité : il faut qu’elle crève, on va la buter, la manière importe peu.
    L’histoire du rat, c’est anecdotique et ne vise qu’à nous rappeler cette intrigue sous-jacente (et comme l’a dit Squelettor, esquiver l’affrontement Rick/Daryl/Tyreese).
    Venons-en à l’attaque. J’ai beaucoup de choses à dire, mais mon pavé est déjà bien vénère et on a eu notre content d’avis en tous genres plus haut. Je fais donc court : c’est facile. Le Gouverneur dit « On se pointe, on ne tue pas, on récupère la prison et c’est marre », je trouvais déjà ça un peu simple, puisqu’il n’y avait aucune voix qui s’élevait contre ce plan juste foireux (la prison est, virtuellement, un bunker. On le voit, le groupe Rick survit presque intégralement, les moutons tombent comme des mouches). Mais quand la fusillade démarre… Ok, adrénaline, tension, etc… Mais ils sont partis de citoyens bêtes et pas dégourdis à escadron militaire… En une seconde à peine !
    Je passe sur le fait qu’ils soient incapables de tirer sur une cible à découvert (les filles Hershell, certes loin mais tout de même, ils ont des fusils d’assaut en face), ou qu’ils disposent de munitions illimitées, ou qu’ils voient clairement le groupe Rick s’armer sans réagir…
    J’ai trouvé, une fois n’est pas coutume, Rick plutôt à sa place. L’ultimatum qu’il lance au Gouverneur est juste, censé, tout à fait à sa place. Apostropher les moutons leur a donné un plan (UN PLAN YOUHOU) où on les voit se demander s’ils feraient pas par hasard une belle connerie. La mort d’Hershell m’a un peu chagriné (c’était un des rares personnages vraiment vulnérable et qui pouvait faire avancer l’intrigue juste par des dialogues, pas avec des grimaces). Mention spéciale aux gamines flingueuses, qui est une des rares scènes de cette série à m’avoir fait kiffer. Celle-ci est juste brillante, logique, efficace.
    Le coup du Rick qui sort de derrière le camion… hé, les gars, si vous vous arrêtez à ce genre de mini-détails, vous êtes pas rendus ^^ Il fallait une confrontation Rick/Brian, c’est le raccourci le plus simple, on est chez AMC les mecs !
    J’en viens à Judith. Au début, en lisant les commentaires des copains d’au dessus je me disais : « Non, arrêtez les mecs, elle est morte quoi… C’est les States, ils montrent pas de cadavre de bébé mais elle est forcément morte. » Et puis vous m’avez mis le doute. Les filles qui galèrent à le porter, les sangles… Et cette foutue Carol dans la nature qui aurait pu réapparaître, et faire the bonne action pour être dans les bonnes grâces de Rick. J’extrapole un peu cependant. J’espère juste qu’elle est vraiment morte, parce que sinon, ca voudra dire que les amérloques sont vraiment des fillettes.

    Damn, c’est long à écrire et sans doute tout autant à lire 😛 Si vous avez tenu, merci bien ^^
    Au final, ca conclut bien la mid-season, on repart sur du tout neuf en février en espérant un peu plus de dynamisme et la résolution de certaines intrigues/tensions qui flottent sans conclusion.
    (Le dernier coup de gueule pour la fin : vous vous souvenez de l’épidémie ? C’était pratique pour combler 4 épisodes de vide intense sans que ça ait la moindre répercussion sur le reste de l’histoire, hein ?)

    1. Dudule dit :

      Ah oui tactiquement je suis tout à fait d’accord avec toi Willy, mettre Michonne hors jeu en premier est ce qu’il y a à faire.
      C’est juste que de la façon dont ça a été filmé, avec le Gouverneur faussement planqué derrière un tronc de deux arbres laissant une belle fente à travers laquelle on ne peut pas louper un grand gaillard pareil, ça fait un peu ridicule. Je me disais qu’il aurait été plus logique que le vieux Hershel (peut-être un tantinet bigleux et jamais vraiment sur ses gardes) aurait pu davantage se faire surprendre que Michonne (assez redoutable comme guerrière). C’est que ça m’a paru un peu gros (bâclé?) , surtout au tout début de l’épisode comme ça.

  20. Elvira dit :

    Après les dead weights, les poids plumes, ou comment je remercie grandement ce cher abominable gouverneur d’avoir (péniblement) amener tous les survivants vers un affrontement qui ne manquait pas d’action, mais surtout pour avoir forcer tout ce petit monde a sortir de la profonde léthargie pénitencière tout en se débarrassant des vieilles casseroles amassées ça et là et trimballées tout le long pendant plusieurs saisons.
    En majorité satisfaite de l’épisode même s’il me reste pas mal d’interrogations/incompréhensions:
    – qu’est ce que ce rat disséqué va nous amener par la suite? y aurait il une autre personne parano/psycho a part Carol? Enfin, je veux dire une personne pire que notre Philou de l’Apocalypse?
    – Glenn a survécu à la mega grippe, mais comment ce fait ce? Parce que Maggie n’a pas vraiment cru a sa mort et n’a pas vraiment sangloté? Dorénavant, Carol est une réelle meurtrière (du style juge-juré-bourreau) et son exclusion n’est plus a justifier à défaut de la peine capitale.

    Herschel m’était devenu agaçant, ce bon samaritain baignant dans les clichés du genre en se vouant aux causes perdues, moraliste à rallonge a temps plein.
    Je pensais étrangement que le Gouverneur en voulait principalement à Michonne et lui ferait payer cela dès les retrouvailles….

    Hormis quelques inepties déjà citées plus haut (cheat code pour les munitions illimitées, citadins devenus paramilitaires lobotomisés et fusillade à découvert….et plus logiquement encore vu l’armement, la préparation et la motivation, les assaillants auraient du pouvoir anéantir tout le petit groupe de Rick…) j’ai appréciée l’action qui était soulignée par de bonnes performances des acteurs principaux.
    Michonne a pour habitude de sauver les fesses de ce vieux Rick et la défaite de celui ci face au Gouverneur me semble réaliste.
    Mention tireur d’elite pour les head shotteuses, qui ont emprunté le temps d’un moment le style Bad Ass de Daryl.

    Judith, aussi légère peut/pouvait elle être, est/etait un fardeau, et bizarrement, je me plais à croire qu’elle a été dévorée (les taches de sang) par ce zombie sur lequel Karl s’est défoulé en vidant son chargeur.

    C’est quand TWD rassemblent tous les bons ingrédients des toutes premières saisons et se rapprochent plus ou moins de la BD que la série redevient savoureuse.
    Un énième éclatement/dispersion pour tenir encore la prochaine season final, ce qui annoncera pour sur des épisodes inégaux. Une sœur apeurée et partie en foret, reviendra surement pour venger son autre sœur mais Carol ou Tyrese interviendra pour défendre les fillettes? D’emblée déçue de devoir attendre Février prochain je sais parfaitement que la suite prendra du temps afin d’être a la hauteur des espérances.
    Ce show ne cesse de jouer avec mes nerfs (en décevant mes espoirs, en disproportionnant le suspense, que cela soit du niveau du temps d’attente entre les saisons et mid season, mais également au niveau de l’avancée de l’histoire, au discours et au épisodes mortellement lent, voire encore plus lent qu’un walker rampant dans son bain de boue…) mais je l’aime.

    Squeletor, merci encore pour ta chronique tes prouesses en mode caption.

  21. icare dit :

    C’est de vous les détournements d’image Squeletor ? Si oui chapeau ! (« tu t’es gouré de quartier cousine », « Donne nous ton âmes maintenant » hahaha). Ça me rappelle les excellentes parodies faites à l’occasion des deux premières saisons et qui foisonnaient sur le web. J’aimerai bien en retrouver la trace d’ailleurs.
    Sinon félicitation à tous les contributeurs pour la qualité de leurs analyses. On semble d’ailleurs se retrouver sur l’essentiel à savoir que la série parvient à se régénérer tant bien que mal (en dépit de ses nombreux défauts mentionnés par tous) ce qui maintient notre intérêt à la suivre. Vivement février !
    PS Comme beaucoup il me semble je continue à lire la BD qui me passionne toujours autant. Cela laisse augurer par conséquent une prolongation probable pour la TV.

    1. Squeletor dit :

      Oui ce sont mes petits délires ahahah.

      Je suis d’accord avec toi, les interventions sur nos critiques sont de plus en plus intéressantes à lire (même si je ne réagis pas à toutes !).

      « Cela laisse augurer par conséquent une prolongation probable pour la TV. » Tu dois le savoir mais la saison 5 est déjà annoncée et il y aura vraisemblablement un grand nombre de saisons (Gale Anne Hurd voudrait voir la série jusqu’en 2020).

    2. Morreski dit :

      Les parodies étaient de Kind Raccoon mais il a arrêté 🙁

  22. cheesecake dit :

    Un petit up à nouveau…
    Cet épisode, on l’attendait à la fin de la saison 3 en fait, non ? 🙂

    sinon, de mon côté, j’ai bien apprécié les épisodes centrés sur le gouverneur… c’était un personnage central, mais dans WD, ça ne compte pas !
    Le début de cette saison manquait de punch… il était temps !
    Hershel se fait « tyreesé »… on s’y attend, mais bonne idée !

    Impatient de connaître la suite… tout comme la fin du tome 8 du comic…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.