The Walking Dead 405 : Internment, ce que nous en avons pensé

The Walking Dead Internment

L’épisode de la semaine dernière avait réellement eu du mal à nous maintenir éveillé, la faute à des intrigues inintéressantes et un rythme vraiment mou. On s’attendait donc avec ce cinquième épisode, intitulé Internment, à être un peu plus stimulés en tant que téléspectateurs. Découvrez donc notre avis sur cet épisode de The Walking Dead dans la suite et, comme d’habitude, attention aux nombreux spoilers.

The Walking Dead Internment

Alors que la semaine dernière nous suivions d’une part le groupe de Michonne, Tyreese, Bob et Daryl en mission pour trouver des médicaments afin de lutter contre l’épidémie et, d’autre part, l’escapade de Rick et Carol, toute l’action de cet épisode se déroule à la prison. En effet, après avoir isolé les malades et les personnes indemnes lors des précédents épisodes, on découvre enfin d’une manière plus focalisée, les conséquences de cette épidémie comme elle avait été admirablement mise en place dans l’épisode 2. Hershel occupe ainsi une bonne partie de l’épisode alors qu’il tente de venir en aide aux malades. Certes ces scènes nous délivrent leur lot de pathos habituel (mais c’est une marque de fabrique de la série) et tirent assez régulièrement en longueur mais elles parviennent malgré tout à créer une ambiance pas inintéressante. On ressent enfin à quel point la prison est devenue inhabitable et intenable entre l’épidémie à l’intérieur et les zombies de plus en plus oppressants à l’extérieur.

The Walking Dead Internment

A ce titre, la scène où les zombies parviennent à faire tomber les grillages est vraiment réussie (et permet de réveiller le téléspectateur). Elle est assez surprenante car, si on s’attend à ce que ça casse, la barrière cède de manière vive et brutale ce qui pousse Rick et Carl à agir rapidement. Leur réaction est d’ailleurs appropriée et permet, dans le cadre du scénario, de faire évoluer la relation père-fils entre Rick et Carl qui est, à mon sens, la plus intéressante jusque là. Certes, on peut se demander pourquoi ils n’ont pas sortie l’artillerie lourde avant d’être submergés, mais il ne faut pas trop en demander non plus. On peut également noter que les réactions de Hershel et de la gamine face aux zombies qui attaquent à l’intérieur de la prison sont vraiment adaptées à leur personnage. L’abîme créé entre leurs réactions et celle de Rick et Carl est d’ailleurs l’un des aspects les plus pertinents de l’épisode.

The Walking Dead Internment

En revanche du côté de la réalisation, c’est une vraie catastrophe. Certes de nombreux épisodes sont construits ainsi depuis le début de la série, mais le recours systématique au champ-contrechamp lors des dialogues, devient vraiment insupportable et ne contribue en rien à dynamiser l’ensemble. Au contraire, cela accroît la mollesse générale. Autant dire que c’est terriblement pénible.

Mais il y a pire avec cet épisode. En effet alors que l’épisode 2 nous avait offert un final vraiment réussi, cet épisode nous livre le final le plus mauvais de la série avec le retour du Gouverneur. Celui-ci est ici complètement gâché tant le final est vomi et décroché de tout lien avec ce qui a précédé. Si les scénaristes voulaient nous surprendre en amenant le truc si subitement, on se retrouve en fait à faire le constat que, Daryl et son groupe étant revenus avec les médicaments, on pouvait laisser l’intrigue de la maladie de côté et passer à autre chose. Le Gouverneur est ainsi vraiment catapulté et son retour, qui devait être un moment phare de la saison, s’avère digne du vilain qu’il était dans la troisième saison : un ersatz de méchant ou la sucrette du mal (comme dirait le plus grand méchant de tous les temps, le Docter Denfer).

En fin de compte, sans nous captiver, cet épisode s’avère beaucoup moins chiant que les deux précédents. Avec son final pathétique, on peut s’attendre à en savoir plus sur le Gouverneur dès le prochain épisode même s’il me semble plus probable que celui-ci s’intéresse au premier clash entre Rick et son roquet, Daryl, au sujet de Carol.

The Walking Dead Internment

16 commentaires

  1. icare dit :

    Très bonne critique. J’ajoute qu’il demeure quelque peu agaçant de faire apparaître de nouveaux personnages (ils sont 3000 personnes dans cette prison ou quoi ?) pour les faire disparaître immédiatement (Cf. par exemple votre troisième photo). Leur seule justification consiste simplement à alimenter une action en berne.

    1. Squeletor dit :

      Ouais, c’est ce qu’on avait reproché au final de la saison 3. Faire venir tout Woodbury à la prison ne pouvait que servir aux scénaristes à avoir une quantité importante de chair à canon… et ils en font l’usage. Ils réservent certainement les morts de personnages plus importants pour les épisodes de mi-saison et de fin de saison comme ils font régulièrement.

  2. Willy dit :

    « Certes, on peut se demander pourquoi ils n’ont pas sortie l’artillerie lourde avant d’être submergés »
    Peut-être pour économiser les balles ? Certes, on est dans la nation des guns à gogo, mais après l’incident Gouverneur, on peut imaginer qu’ils se soient dit qu’il valait mieux garder les munitions pour les vivants.

    Sinon, même sentiment que toi Squeletor. Des passages trop longs et ennuyeux et l’attaque en interne et en externe de la prison qui m’a sorti de ma léthargie. Et ce final, du grand art. Dommage que le sieur Blake n’ait pas sorti un « coucou c’est re-moi » qui aurait ajouté à la qualité de cet ending.

    Je me pose quand même une question sur cet « arc » infectieux : personne ne se demande pourquoi Hershell ne tombe pas malade ? Ou pourquoi Lizzie ne tombe pas malade ? Quand même, le B-A BA de la virologie, la règle élémentaire c’est : si la maladie ne touche pas une partie de la population, il faut chercher la raison ! Certes, ils n’ont pas le matériel pour faire des tests sanguins ou autre… mais la question n’est même pas soulevée dans mon souvenir.

    1. Squeletor dit :

      J’aurais tendance à être d’accord avec toi si je n’avais pas une centaine de zombies en train de faire tomber l’unique barrière entre moi et eux. Ils ont autre chose à faire mais ils savent que ça va céder à un moment ou un autre. Faire le ménage au risque de perdre des balles ne me semble pas stupide. 😉

  3. celtic dit :

    Autant l’épisode 2 m’a endormi, cet épisode a été le meilleur de la saison, peut etre-meme de toute la série.
    Me voila désormais convaincu de devoir retirer MZC de mes marques pages.
    Dommage, j’aimais l’idée d’un site qui centralise les sorties qui touchent au domaine zombie…

    1. Squeletor dit :

      C’est vraiment triste, laisse moi verser une larme. Dommage, j’aimais l’idée d’avoir un lecteur qui ne sait pas faire la part des choses entre « critique » et « info ». Ne t’inquiète pas, tu trouveras ton bonheur sur la toile, y’a notamment un site qui ne fait pas de l’info zombie mais qui kikoolise bien sur The Walking Dead 😉

  4. Madso dit :

    J’ai aime l’épisode.
    Je ne trouve pas que l’épisode soit trop pathos ( Hersel est une personne croyante ) ses pleurs a la fin montre bien que sa croyance vacille.
    Pour le non usage des armes manque de munitions mais aussi beaucoup de bruit donc on attire encore plus de zombies.
    Je te rejoint sur la relation Rick/Carl qui est certainement la plus intéressante (il ne le voit plus comme sont fils mais comme un membre du groupe)
    La fin est comment dire bof.
    Continu comme ça super site, le seul vraiment avec de la nouveauté, même si des fois je ne suis pas entièrement d’accord avec toi.
    Longue vie a ton site

    1. Squeletor dit :

      Je préfère ce genre de lecteur : tu n’es pas d’accord avec moi et tu dis pourquoi. Je n’ai jamais prétendu avoir raison, mon avis ne vaut pas plus que le vôtre. Le but de ces critiques est simplement d’offrir aux fans comme moi un forum de discussion, un lieu où discuter et partager des idées. C’est même plutôt rassurant que vous ne soyez pas toujours d’accord avec moi, ce serait effrayant sinon…

      Par contre, n’oublie pas que je ne suis pas seul derrière le site, on est toute une équipe, et je ne les remercierai jamais assez de leur boulot. Et je dirais même que ce n’est pas plus le site de l’équipe que celui des lecteurs. On est tous passionnés dans l’équipe et on gagne rien à faire MZC, on « perd » juste du temps. Mais on fait ça pour vous, pour les autres passionnés et parce que l’on est un peu masos 😉

      1. icare dit :

        Orphelin de TLT je me réjouis que vous ayez repris en quelque sorte le flambeau. Parce que en dehors de ce site ce n’est pas très folichon sur la toile (pour des infos et des analyses en français du moins).

  5. Comtesse_Tateyre dit :

    J’ai beaucoup aimé……… la musique.
    Mais non je plaisante! Enfin, si’, j’ai aimé la musique mais ce n’est pas la seule chose. L’attaque avec ce petit coup de stress des pris entre deux feux, mmmmmh, j’adore! J’ai été agréablement surprise par la fillette blonde (j’ai oublié son nom là tout de suite maintenant) qui au lieu d’être un boulet créateur d’ennuis comme le sont la plupart des gosses en situation critique arrive à sauver quelqu’un avec un plan d’une extrême simplicité (bon même si elle a failli y passer par coordination pédestre foireuse, elle a quand même assuré du steak la petiote).
    Le retour du gouverneur? Dans la collection cheveu sur la soupe (qu’ils ne sont pas prêts de manger vu l’état du potager), il se pose là le psychopathe. Et au vu des extraits de la semaine prochaine, il va devenir LA préoccupation majeure de ces messieurs-dames, avec une immense maison en flammes que je n’ai pas reconnue d’ailleurs. Bref, le voir se pointer comme une fleur pile poil en temps de crise, mouai, ça fait un peu trop d’un coup, il aurait mieux valu attendre un épisode de plus, histoire peut-être de le voir se rapprocher de la prison (mais ce n’est que mon avis perso, ne me donnez pas aux zombies, je suis indigeste)

  6. Lucky76 dit :

    @Celtic.
    Pourquoi lire une critique si tu veut que l’auteur soit du meme avis que le tiens?
    Dommage pour toi car MZC ma fait decouvrir plein de choses(je pense a Cargo notamment) et comme l’a dit Madso moi non plus je ne suis pas tous le temps d’accord avec les critiques, mais c’est le but…et comme l’as dit Squeletor heureusement que l’on est pas tous d’accord.
    Sinon episode moyen pour evité de repeter les critique plus hauts c’est surtout le gouverneur qui est parachuter a la fin qui m’a vraiment enerver…on avait quelque chose de bien avec l’infection et voila revoilà le gouverneur, fin de l’epidémie on passe a autre choses.

  7. Dudule dit :

    C’est la première fois que je me suis autant ennuyé. Encore la semaine dernière il y avait quelques pics de tension mais là… Bon je ne suis peut-être pas objectif, mon perso préféré étant Daryl (celui qui a le plus évolué à mon sens), il n’est pas apparu une fois dommage. Je n’arrive pas à accrocher avec Rick et son fils, c’est tout le temps pareil. Idem pour Hershel et sa fille. On veut de la passion, de la tension, pas des « maman je t’aime je suis grand je peux m’habiller tout seul ». Comme si la série s’adressait à un public plus juvénile que lors de la première saison.
    Je ne pensais pas que quand il était dit que les zombies seraient plus redoutables, cela voulait dire que nos personnages deviendraient plus stupides. Des dialogues fades et inutiles tout en longueur. Ce n’est que vers la fin de l’épisode qu’il commence à se passer quelque chose. Je me suis donc réveillé à temps pour voir que le gouverneur repointait son nez. Je me suis dit « On t’attendait dis-donc » tellement on s’emm**de. Mais le fait est qu’il débarque si mal que l’on n’est pas dedans. Comme si l’épisode avait été réalisé par des étudiants en audiovisuel.

  8. Jojo dit :

    Dudule tu ne serais pas un peu anglais ? Tu fonctionne à l’envers, tu t’éclate avec un épisode lent (mais tu vois ton pote Daryl, donc c’est cool) et tu t’emmerde avec un épisode rythmé (sans ton pote Daryl, donc pas cool) …
    Bref je vais pas balancer de critiques sur l’épisode, je suis d’accord avec certains arguments des uns et des autres (notamment pour le gouverneur à l’unanimité, qui me sort par les yeux, je me languis qu’il creve vite comme dans la BD et place au vrai role des zombies + Neagan pour un peu de folie pure).

    Cependant, je me demande à quoi vous vous vous attendez à chaque fois… Le manque de rythme est tout à fait compréhensible, il ne peut pas y avoir des attaques soudaines toutes les 5 minutes, les personnages doivent se montrer d

  9. l'affreux Jojo dit :

    Dudule tu ne serais pas un peu anglais ? Tu fonctionne à l’envers, tu t’éclate avec un épisode lent (mais tu vois ton pote Daryl, donc c’est cool) et tu t’emmerde avec un épisode rythmé (sans ton pote Daryl, donc pas cool) …

    Bref je vais pas balancer de critiques sur l’épisode, je suis d’accord avec certains arguments des uns et des autres (notamment pour le gouverneur à l’unanimité, qui me sort par les yeux, les trous de nez, le trou d’uc, je me languis qu’il creve vite comme dans la BD et place au vrai role des zombies + Neagan, pour un peu de folie pure).

    Cependant, je me demande à quoi vous vous vous attendez à chaque fois… Le manque de rythme est tout à fait compréhensible, il ne peut pas y avoir des attaques soudaines, de l’action toutes les 8 minutes, les personnages doivent se montrer dans le fond et non pas que sur la forme, d’où les soit-disantes lourdeurs qui vous agacent. D’un point de vue personnel et je suis peut-etre maso, je prends plaisir à être plongé dans leurs émotions, dans leurs réactions face à une situation. Et je pense que c’est ce qui est recherché.

    Même si parfois des scènes importantes sont baclées ce qui gâche énormément à la fois l’intrigue, le plaisir etc.. Mais voilà 45min avec un épisode par semaine et 16 épisodes en tout, ils font des choix, certes pas tous judicieux… Mais je pense qu’ils veulent donner un maximum en un épisode ce qui fait brouillon, un « trop de trop » à certains moments (sinon l’histoire à mon sens n’avancerait jamais, et encore je trouve qu’ils en mettent du temps à se barrer de la prison… A oui, faut que l’autre connard de borgne crève)…

    Bref voilà pas de critique de l’épisode mais juste un avis personnel sur vos réactions. En gros ça fait sans doute pas « très argumenté » où je ne sais quoi de négatif, mais je m’en cague royal car je m’emmerde je ne trouve pas le sommeil. Sinon j’aime bien ce site meme si je ne suis pas souvent d’accord avec les critiques. Voilà l’instant Vis ma Vie est terminée, merci si vous m’avez lu, vous pouvez enfin retourner à une activité normale. Bye’ !

  10. Dudule dit :

    En réponse à Jojo l’affreux, je ne m’éclate pas avec un épisode lent mais avec ceux qui comportent un minimum de tension (ce que je n’ai pas ressenti dans cet épisode-ci). Grand bien te fasse si toi tu as trouvé cet épisode génial (j’aurais aimé que ce soit aussi mon cas). Dans mon jugement je ne me base que sur l’épisode regardé et non sur le ressenti général lié aux comics. Parce que se faire une idée de la qualité d’un épisode en se fiant au livre me semble biaisé.

    Comme dit précédemment, j’aime la tension et la passion. Du rythme qui me tienne en éveil. Et le rythme cher Jojo l’affreux, ça ne passe pas uniquement par des attaques zombie à tout bout de champ. Cela peut être une façon de filmer ajoutée à un dialogue percutant auquel on ne s’attend pas forcemment (par ex éloigné des dialogues communs à la plupart des séries us, comme cette série a su le faire) mais qui collerait tout à fait à la situation + une intrigue particulière (qui étaient présentes dans les épisodes précédents mais se sont essoufflées).
    J’attends de la part de nos personnages des réactions « logiques » (telles qu’il y en avait auparavant) face à ce qui leur arrive: pourquoi les malades peuvent-ils se balader librement alors que leur mort peut survenir d’une seconde à l’autre? Faut vouloir se créer des problèmes pour réagir de cette manière dans un bâtiment qui permettrait de garder tout le monde à l’abri d’une transformation indésirable.

    Les sentiments sont la cerise sur le gâteau, non pas le plat de résistance. C’est ce qui fait que l’on s’attache au personnages, c’est ce qui contribue à les faire évoluer. Seulement dans cet épisode et par rapport aux précédents, on en est toujours au même point, ça stagne et c’est agaçant.

    Encore une fois tout cela n’est que mon opinion sur cet épisode-ci. J’adore découvrir ce qu’ont perçu en « Internment » d’autres personnes que moi. Néanmoins je ne vois pas ce que critiquer le ressenti des internautes peut apporter… M’est avis que ce serait du goût d’un troll.

  11. Jok dit :

    J’apporte mon grain de sel. Perso j’ai préféré cet épisode à tout autre ( pour les 8 premiers du moins ). J’ai vraiment trouver Hershell exceptionnelle dans celui ci, moi qui trouvait jusqu’ici qu’a par faire le vieux sage il ne servait pas trop à grand chose. Dans cet épisode je l’ai trouvé EPIC. Il pose ses couilles sur la table ( passer moi l’expression ) et il y va le vieux !

    Ils nous prouvent qu’il en à encore dans le sac, jambe de bois ou pas. Ce personnage ma vraiment ému ( pour la première fois de la série ).

    Pour le reste, je suis d’accord pour dire qu’il fallait sortir les fusils d’assaut avant que la clôture soit détruite ^^

    La fin avec le gouverneur elle ma juste fait me dire  » oh nan pas lui… » et voilà qu’ensuite on nous sert deux épisodes sur lui bien relou ( à mon gout ) dont je ne m’entendrais pas.

    Bref pour le moment il reste mon épisode préféré de la saison 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.