The Walking Dead 410 : Inmates, ce que nous en avons pensé

TWD 410 Inmates

La reprise de The Walking Dead la semaine dernière nous avait gratifié d’un épisode réussi en relevant le pari de se focaliser uniquement sur Rick et Carl d’un côté, et sur Michonne de l’autre. L’équipe de la série nous avait bien prévenu que le découpage de cette mi-saison serait différent, nous savions donc que dans Inmates, le dixième épisode de cette quatrième saison, nous découvririons le sort d’autres groupes de personnages. Si vous n’avez pas vu l’épisode, nous vous déconseillons de lire la suite.

twd410 beth et daryl

C’est ainsi que nous retrouvons, dès le départ, Daryl et Beth. A la différence de l’épisode précédent qui débutait par une scène vraiment intéressante et qui résumait bien la situation, le petit pitch de Beth en voix off est assez ridicule. Non seulement, il n’est pas réellement nécessaire pour brosser les contours de la personnalité de Beth (que nous connaissons déjà depuis le temps) mais couplé à des pseudo scènes d’action au ralenti, nous avons vraiment l’impression de regarder le début d’un mauvais film zombie de chez The Asylum… De plus, débuter ainsi est assez injuste pour le personnage puisque, finalement, Beth ne se montre pas aussi agaçante qu’elle aurait pu l’être.
En revanche, il est bien plus énervant de la voir décider partir traquer ses camarades de nuit (logique…) pour, un changement d’image plus tard, la retrouver avec Daryl en plein jour (et là, c’est vraiment du niveau The Asylum). Je me suis même demandé s’ils n’avaient pas filmé la scène précédente la nuit juste pour nous montrer Daryl fixer des flammes comme le Gouverneur dans son épisode standalone. L’un des scénaristes doit avoir un petit penchant pyromane poétique. Du côté, des incohérences, j’ai également adoré lorsque Beth, du haut de ses frêles années, oublie de régler son sonotone et se fait surprendre par le zombie le plus discret de la création.

twd410 beth

Heureusement, l’épisode ne s’attarde pas beaucoup plus sur ce couple, pas franchement passionnant, et nous retrouvons Tyreese en compagnie des deux fillettes. Ceux qui lisent mes critiques depuis le début le savent : j’ai un penchant pour les personnages les plus jeunes et les trouve souvent beaucoup plus intéressants. Et c’est selon moi, une nouvelle fois le cas.
A ce titre, après une pirouette franchement ratée, nous découvrons que la petite Judith est toujours en vie ce qui complique la survie de nos héros. Mais la vraie surprise, et c’est là une des réussites du scénario, est le retour de Carol. Certes, cela n’est pas anodin, puisqu’elle se retrouve de fait avec Tyreese dont elle a tué la copine, mais cela promet de maintenir une certaine tension dans ce groupe alors qu’ils s’orientent vers le fameux sanctuaire.
En réalité, je reproche surtout à cette partie de l’épisode de nous avoir vendu un peu trop facilement la survie de Judith, de nous présenter d’autres survivants franchement handicapés (ils tombent comme des mouches) et cette scène pathétique, musique sifflante crescendo, où des oiseaux émergent d’un buisson… ce n’était pas utile et très loin du screamer réussi de l’épisode précédent lorsqu’un zombie se jette sur Carl à travers la porte.

twd410 tyreese

Nous passons alors au groupe de Maggie, Sasha et Bob. Ici, rien de bien surprenant. Maggie tient à retrouver Glenn et part donc à sa recherche. Après un petit coup de ralenti à la The Asylum, un coup de bus magique pour se débarrasser des derniers survivants de Woodbury et une scène assez gore mais globalement sympa, les scénaristes nous tendent la carotte de la mort de Glenn un peu trop longtemps pour que nous ayons envie de la croquer. Et, évidemment il est en vie.

Nous arrivons alors à la partie qui contient le plus de conneries de toutes : celle de Glenn. Elle débutait pourtant bien, avec cette prise de vue montrant Glenn isolé au milieu des zombies mais les choses perdent très vite en crédibilité. Ainsi à titre d’exemple, j’ai particulièrement apprécié lorsque Glenn referme la porte derrière lui afin de s’enfoncer dans l’obscurité de la prison. La logique n’aurait-elle pas voulu qu’il se serve de la lumière du jour pour mieux voir sachant qu’aucun zombie ne pouvait entrer par là. Je ne sais pas, les yeux bridés ça doit rendre nyctalope dans son cas.
A ce titre, alors que la bande-son de la série est généralement sympa, le thème au piano qui accompagne son exploration de la prison est vraiment navrant avec son côté film d’horreur psychologique…

twd410 gloire à satan

Mais le sens logique des scénaristes n’a pas simplement touché Glenn puisqu’il a également accompagné la survivante de l’équipe du Gouverneur, celle-ci semblant être tout simplement passée inaperçue aux yeux des zombies, assise tranquillement derrière son petit grillage. Enfin, il faudra m’expliquer pourquoi Glenn fonce sur les zombies, se mettant terriblement en danger, à la fin de l’épisode alors qu’il a le champ libre pour s’enfuir. Les yeux bridés dans son cas ça doit donner des pulsions kamikazes (fin des blagues limites sur les asiatiques).
En fait, je ne retiendrais de sa partie, que la scène filmée à travers son casque qui m’a personnellement bien plu (elle m’a évidemment rappelé celle de l’excellent manga I am a Hero). Bref, ça fait peu pour presque un quart de l’épisode.

En fin de compte cet épisode s’en sort pas trop mal grâce à un découpage astucieux et plutôt bien géré avec une inversion temporelle qui permet de bien appréhender le déroulé de l’action. Toutefois, alors que nous aurions pu nous attendre à ce qu’il souffre du fait d’être un épisode de transition, il est surtout rabaissé par une multitude d’incohérences et de facilités qui viennent régulièrement le parasiter. C’est le gros défaut des scénaristes et ils sont encore loin de l’avoir corrigé. Avec l’arrivée de nouveaux personnages intéressants, espérons qu’ils ne se laissent pas aller de nouveau dans le prochain épisode.

N’oubliez pas d’ajouter Inmates à votre collection zombie sur MZC et de le noter (s’inscrire).

8 commentaires

  1. icare dit :

    Quelle tristesse le sort réservé au reliquat des habitants de Woodbury. – SPOIL -Se laisser enfermer tous ensemble dans le bus et attendre tranquillement la transformation faut le faire quand même. Après les épisodes de la prison on est en droit de se dire qu’ils auraient finalement mieux fait de rester à l’intérieur de leurs barricades dans leur ville de merde.
    Sinon épisode plaisant (personnellement ne pas voir ni Rick ni Carl ni Michonne ça me va très bien) même s’il y a les incohérences que vous mentionnez.. Tyresse a même pensé à apporter des couches de rechange elle est pas belle la vie ?

    1. bouiboui dit :

      Aucune émotion ne passe. Le désarroi de Maggie laisse de marbre, les filles de la série sont vouées à jouer des rôles de blondes. Maggie et Beth veulent s’en aller seules en guerre. N’est pas Michonne qui veut. Cette série sent le mécanisme de jeu vidéo, genre beat them all. Chaque perso à ses caractéristiques au combat (les gamines sont « mesquines », Daryll= arbalète, le black baraqué, Michonne= katana…). Qui plus est Glenn voit une bouteille, bien mise en évidence, qui servira dans la scène suivante de cocktail Molotov.
      Ceci dit, l’idée de ne pas faire mourir les « prisonniers » pour les faire dispatchés dans la nature est en soit bien venue. Sur la forme, on voudrait avoir peur avec les personnages, être émus de ce qui arrive. Ce qui n’est pas le cas.
      Il n’y a que 2 ou 3 épisodes par saison, au maximum, qui sortent du lot. Celui-ci fait partie des « bonnes idées mal exploitées ». On pourrait mettre le casting de Caméra Café sur cette production qu’on ne verrait pas de grande différence.

      1. icare dit :

        Bien vu pour le jeu d’arcade. Dommage que Glenn ne soit pas karatéka 😉

  2. Sam dit :

    « j’ai un penchant pour les personnages les plus jeunes et les trouve souvent beaucoup plus intéressants »

    Pedobear is in da place ! 8)

    (Pardon 😀 )

    Petite mention spéciale au type qui fait les « photo-montages » sur MZC : continue comme ça, c’est excellent ;p
    Sinon, au niveau de l’épisode, j’ai relevé les mêmes incohérences. J’ai particulièrement bien apprécié le moment où la plus grande des deux petites est à 2 doigts de tuer le bébé, tellement qu’elle en a marre. Limite j’aurais eu la même réaction qu’elle, tellement que les pleurs sont chiants à la fin… mais bon, ce point est néanmoins réaliste. Un gosse, ça hurle, même en apocalypse zombie.

    Malgré les quelques incohérences du passage avec Glenn, j’ai quand même apprécié le fait qu’il se « prépare » ; armes, protections, affaires diverses…

    1. Squeletor dit :

      Je crois que c’est Pedobear qui fait les photomontages débiles 😉

      J’avoue avoir bien aimé aussi la préparation de Glenn, mais je trouve ça con que ça se noie dans de la connerie liquide. Pour ce qui est de la petite, lorsqu’elle est prête à étouffer Judith, je ne l’ai pas mentionné explicitement mais c’est un des passages qui justifie l’extrait de la critique que tu as très lubriquement cité !

  3. bouiboui dit :

    Sinon c’est moi ou un moment dans l’épisode on voit un type de l’équipe technique dans un arrière-plan avec Tyresse ?

    1. Willy dit :

      Quel moment exactement ?
      Pour ma part, ce n’est pas un mauvais épisode… du moins qualitativement du reste de la série. Un peu mou, zéro développement des personnages (à part Lizzie, qui vire de plus en plus psychopathe, ou point de devenir caricaturale) et à part le retour de Carol… Il se passe pas grand chose (surtout du côté Daryl/Beth). Je n’ai pas relevé toutes les incohérences, c’est devenu la marque de fabrique de la série (un ptit feu et hop, tous les zombies vont voir ailleurs… Si seulement c’était si simple..).
      Ca fait doucement avancer l’histoire, comme à chaque fois où on se retrouve entre le début et la fin d’une saison. Le problème, c’est qu’il y a 6 épisodes pour combler le début et la fin.

  4. Breaking bad dit :

    Un troisième épisode comme ça et je me renseigne avant d’en voir un autre. Jprefere lire le résume IL NE SE PASSE RIEN PUTAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.