The Walking Dead 409 : After, ce que nous en avons pensé

twd409

Alors que cela faisait déjà deux mois que le huitième épisode de la quatrième saison de The Walking Dead avait été diffusé sur amc, la chaîne était de retour hier soir aux États-Unis avec After, l’épisode 9 de la saison. Le final de la mi-saison nous avait vraiment convaincu et on espérait qu’il permette à la série de corriger ses erreurs en repartant sur de meilleures bases. Nous allons voir si c’est le cas tout de suite. Comme d’habitude, nous vous déconseillons de lire cette critique si vous n’êtes pas à jour dans la série, les spoilers étant nombreux.

Dans cet épisode, comme Robert Kirkman & co nous l’avaient indiqué dans leurs différentes interventions, nous suivons d’une part Rick et Carl et de l’autre Michonne alors qu’ils ont tous quitté la prison après l’attaque dramatique qui a séparé tous nos héros.

twd409 gouverneur mort

La première chose qui m’a marqué au début de l’épisode, en plus de la très belle scène d’ouverture qui ne serait pas sans nous rappeler ce que nous avions vécu à Atlanta dans la première saison, est le message clair des scénaristes : nous passons à autre chose. Ainsi, ils nous montrent sans hésiter le cadavre du Gouverneur nous faisant bien comprendre qu’il en est fini de lui alors qu’ils laissent également Michonne mettre un terme au sort de Hershel. Pour une fois, ils n’ont pas tortillé du cul pour chier droit : l’épisode de la prison est bel et bien terminé, nous voici de retour à l’ère de la survie individuelle. C’est donc avec l’esprit clair sur les intentions des scénaristes que nous découvrons la découpe singulière de cet épisode, entre les mésaventures de Rick et Carl et la fuite de Michonne.

twd409 hershel noël

Du côté de Rick et Carl, je dois vous dire que j’ai réellement apprécié cet épisode. Depuis le début de la saison je défends Carl (parfois contre vous chers lecteurs), le considérant comme l’un des personnages les plus intéressants. Et je le pense d’autant plus après ce nouvel épisode. En effet, les scénaristes ont réussi à bien présenter le personnage au travers de différentes scènes vraiment réussies. D’un côté, nous avons un garçon, attaché à son père et qui aimerait retrouver sa vie d’avant et de l’autre, un jeune survivant convaincu de ses propres capacités, prêt à survivre à ce nouveau monde et qui refuse de voir son père faire preuve d’une telle faiblesse. C’est d’ailleurs tout l’enjeu de la scène où Carl entre dans la chambre d’un adolescent et se retrouve absorbé par la vision d’un écran plat. Il voit en la télé un objet de son passé lui rappelant vraisemblablement les heures passées à la regarder et à jouer aux jeux vidéos mais ce qu’il y voit vraiment, c’est son reflet : celui d’un survivant qui convoite davantage le câble électrique du téléviseur que le combiné en lui-même. Il le sait bien, le monde a changé.

twd409 carl lampe solaire

Mais là où les scénaristes ont fait fort est que, pour une fois, ils ont réussi à jouer les nuances, montrant au téléspectateur que ce que Carl voit en lui-même n’est pas totalement vrai. Il est certes un survivant mais pas encore prêt à l’être seul. Si cela est parfois fait de manière maladroite, comme lorsque Carl laisse les zombies le suivre et finit bien évidemment par se retrouver coincé par un troisième zombie et par tomber au sol, l’autre scène où il est attaqué est tout simplement excellente. J’ai beau y réfléchir, je ne me souviens pas d’une scène d’attaque ainsi intense et réaliste. Non seulement, elle démarre par un screamer qui personnellement m’a fait sursauter (une grande première pour The Walking Dead), mais elle s’avère un moment extrêmement prenant de l’épisode. Je reconnais que le zombie n’est franchement pas un surdoué de la morsure, mais les réactions de Carl sont vraisemblables (il tire à côté !) et doit prendre la première chose qui lui tombe sous la main pour se défendre et fuir.
De la même manière, lorsque Carl dit à son père tout ce qu’il a sur le cœur – lui qui était pour affronter le Gouverneur dès le départ – il le fait alors que ce dernier est toujours dans les vapes : manque de courage ou incertitude, à vous de trancher.
J’ajoute à cela, quelques prises de vues qui m’ont marqué comme celle où les zombies qui attaquent la porte sont filmés du dessus avant que nous ne découvrions Carl derrière eux, à travers leurs jambes : c’était astucieux et nous devons cela à Greg Nicotero.

TWD409 rêve michonne

En revanche, du côté de Michonne, j’ai beaucoup moins de choses à dire. Non seulement car ses états d’âmes ne m’ont pas du tout intéressé mais parce que l’artifice du rêve, tout comme le jeu d’actrice ridicule de Danai Gurira, m’ont franchement agacé. Les scénaristes ont voulu se la jouer avec un rêve psychédélique reliant son passé à sa réalité, mais je n’ai personnellement pas du tout adhéré : il n’apporte au final pas grand chose au personnage. Je suis simplement content qu’elle ne passe pas d’autres épisodes seule à se contenter de marcher au milieu d’une horde de zombies (WTF ! Elle est pas un peu trop efficace sa technique du zombies en laisse ?) et finisse par rejoindre Rick et Carl.

En ce qui concerne les inepties habituelles de la série, je n’en ai relevées qu’une grosse : la présence accrue de vivres. Rappelons-nous qu’ils ont habité la prison pendant plusieurs mois, il m’aurait semblé logique qu’une zone si proche de la prison ait été fouillée et vidée avant… Ça pue la facilité.

En fin de compte, cet épisode a été une bonne surprise. Malgré un épisode précédent bourré d’action et prenant, After ne se laisse pas partir à la dérive en ne tablant que sur la détresse des personnages. Au contraire, l’univers de The Walking Dead semble enfin réellement dangereux pour nos survivants. J’espère donc que le prochain épisode dans lequel nous suivrons visiblement d’autres personnages sera tout aussi bien agencé et que, à l’image du personnage de Carl, les scénaristes sauront construire quelque chose d’intéressant autour d’eux. Je n’en demande pas plus.

N’oubliez pas d’ajouter After à votre collection zombie sur MZC et de le noter (s’inscrire).

10 commentaires

  1. bouiboui dit :

    D’accord pour dire que Carl peut sauver la série, que Michonne est mal jouée. Toute l’intrigue tournant autour de Michonne (Ses rêves, le jeu de l’actrice et sa rando-zombie) sonne faux . 1ere fois que je sursaute aussi dans cette série. Mais… Mais j’attend plus. C’est (encore) trop gentil.
    Certains maquillages de zombie étaient en dessous de ce qu’on a pu voir.

  2. Offner dit :

    Excellente critique, je me suis fait attaqué par beaucoup de monde que je disais que Michonne ne servait toujours a rien dans la série et que l’actrice est mauvaise.
    Ah lala, cette actrice, j’en peux vraiment plus ^^
    Bon sinon rien a dire, j’ai a peu près la même réaction que toi, merci Carl d’avoir sauvé cet épisode et s’il vous plait scénaristes en bois, arrêter les centrics, ça sert a rien.

  3. Elvira dit :

    Plutôt tout a fait d’accord avec toi Squeletor. Il sembleraient que les réalisateurs ont choisi cette fois de prendre du temps à développer la psychologie des personnages.
    Malgré la retombée de toute l’action et tension du dernier épisode de la mid season, cet épisode est tout de même truffé de bonnes petites pépites. Le passage de Michonne, même surjoué, explique pourquoi elle est si solitaire depuis son arrivée dans sa série (ainsi que son utilisation du katana pour faire la cuisine). Ses réactions en voyant une femme zombie lui ressemblant et en retrouvant Rick et Carl sont assez évocatrices. Peut être une nouvelle dynamique qui pourrait ainsi s’installer entre elle et le reste du groupe. L’évolution de la relation père/fils est bien retranscrite, et surtout celle de son fils. Pour ma part le moment ou Rick se réveille façon zombifié rappelle à Carl que malgré toute sa rancœur envers son père il est incapable de presser la détente…
    Isolation, solitude, la survie ne peut se faire qu’en groupe et c’est quelque chose que nous avions déjà tous compris. « After » ferme la porte du passé et ouvre celle d un nouveau commencement qui débute avec une autre fin. Il faudra bien sur reconstituer le groupe éparpillé mais tout l’intérêt de la série réside dans l’exploration du monde apocalyptique.

    La question émanent de cet épisode relève d’une détail: le bébé à peau pale/blanche du rêve de Michonne, alors que le père est sensé être black; ou peux être suis je la seule à avoir été doucement « dérangée »??

    Je n’ai pas non plu eu la chance de voir la promo du prochain épisode, c’est pourquoi je compte très fort sur MZC.

    En échange de bons procédés, et surtout afin de ne pas me faire qualifier d’ingrate voici un montage avec la fameuse chanson de Maître Gims: Enjoy qui pourra
    http://www.youtube.com/watch?v=BCtB9xRxju0

  4. Elo Dit dit :

    J’ai l’impression que tu étais connecté à mon cerveau ! Toutes ces remarques, je me les suis faites ^^
    Le coup des vivres notamment ! Mon mari a levé les yeux au ciel quand il m’a entendu grogner contre l’ordi !

  5. PoMy dit :

    c’est moi ou le zombi qui passe la main par la fenetre pour atteindre carl qui mange son pudding ne fait pas beaucoup d’effort et aurait largement pu passer ?

    sinon bon épisode concernant la partie rick/carl

  6. Willy dit :

    Deux/trois petits défauts, dits par Squelettor et les commentateurs au dessus de moi, mais je pensais vraiment pas pouvoir dire un jour qu’un épisode de WD m’avait satisfait. Alors attention, on est encore loin d’un très bon épisode (Michonne dans les bois a un peu tout foutu en l’air), mais ca reste assez bon.
    Mention spécial au zombie dans la maison, qui en plus de m’avoir fait faire un bond, a fait l’objet d’une scène un peu plus prenante que les habituels « oh un zombie, je vais le tuer ! Mince, un autre derrière moi ! ». Bon, il a pas l’air de comprendre que mordre un mollet, c’est tout aussi juteux qu’une épaule, mais passons outre, c’est un zombie. 😛
    Et le traitement du cas de Rick est quand même bien sympa. J’ai pas arrêté de me dire : « Non, ils veulent pas le buter quand même, c’est pas possible, il est prévu pour toute la saison, c’est le personnage central… » Ils ont réussi à me mettre le doute =)
    A côté on a MIchonne et on se dit qu’en fait, avoir deux zombies domestiques, c’est super efficace ! Peut-être que les scenaristes veulent nous faire un coup à la Jurassic Park (il ne te verront pas si tu bouges pas ! Ou au moins comme eux !) mais c’était très passable.
    Du coup, j’aborde cette deuxième partie plus enthousiaste que prévu =D

  7. Elvira dit :

    Jusqu’ici, à un certain point, ce qui est vraiment efficace c’est:
    _le katana plus que les balles;
    _s’entourer de 2 zombies de compagnie;
    _enfiler une armure/combinaison épaisse des unités spéciales de la prison.

    Ceci devrait être une procédure de survie imposée à tous.

  8. Arvern dit :

    Mouais vous avez pris le personnage de Michonne en grippe. La saison d’avant c’était Andréa ^^
    Certes le jeu d’acteur et un poil en dessous des autres. Mais son histoire n »est pas moins interessante que les autres à mon gout.
    Le zombie qui vous à tous fait sursauté ne m’a fait ni chaud, ni froid. Idem pour les 3 zombies. Dans la mesure ou on n’est certainement pas prêt de voir mourir Carl avant loooooogtemps. De même pour Rick, les râles et gémissements sur le canapé. C’est surement pas comme ça qu’ils le feront mourir dans la saison 10 ….. :p il nous fera une sortie héroique. Pas en claquant comme une merde après avoir pris des pains dans la tronche.
    Quand ils trouvent de la bouffe dans les maisons, ça ne m’a pas trop choqué. Par contre c’est l »état des maisons qui me fait sourire. Dans les maisons il y a juste un peu de désordre (tiroirs ouverts, quelques bibelots couchés sur le côté) mais pas un poil de poussière et de toiles d ‘araignées. Et le pire c’est à l’extèrieure dans le lotissement : pelouse parfaitement tondue et les haies taillés au poil de cul près. Ils ont juste pris la peine de mettre des feuilles mortes dans les allées et dans les rues.
    Mais bon c’est juste histoire de rigoler que je dis ça. Parce que Je ne me braque pas sur ce genre de détails et dans l’ensemble l’épisode était vraiment satisfaisant.

  9. Breaking bad dit :

    Pas du tout d’accord, la scène de Carl qui marche en arrière est ridicule, le jeu d’acteur est effectivement faible MAIS SURTOUT le « scenario ». Que se passe t-il pendant cet épisode ? 40 minute pour quoi ?

    Ils rentrent dans une maison, y passent la journée, Michonne les piste et les trouve… ok

    Je suis actuellement en train de regarder Breaking Bad. On va pas comparer les deux mais les seules fois ou j’ai été immergé dans walking dead, ça n’a duré qu’une ou deux minutes. Arettez de vous extasiez devant une psychologie pére fils qui n’a rien de très intelligent. Il voit une chambre d’ados, comtemple puis prend un cable. C’est un ado qui survie, vous trouvez ça fort ?

    Et tout ces silences quand on les voit marcher pendant 20 secondes, et seulement marcher. Faites moins d’épisode mais faites qu’il se passe un minimum d’avancés ou de rebondissements..

    Tous ce qui n’est pas crédible m’enerve. En plus de m’ennuyé, Carl qui se fait dépasser par trois zombies…. dans CES conditions, c’est plus possible.

    Jvais faire court :

    – Carl c’est celui qui avec un M4 et son père ont tué une grosse cinquantaine de zombies. L’excuse de l’enfant n’est pas valable.

    – Ya 2 zombies de dos occupés a gratter la porte. Ta largement le temps de tuer le deuxième, le temp qu’il se retourne après avoir tué le premier. Mais imaginons que t’a quand même un peu peur. TUES EN AU MOINS UN.

    – Si t’a deux zombies qui te suivent, ils vont pas piquer des sprints. marche en avant en regardant devant toi et retournent toi pour les voir si ta peur mais les entendre grogner sa suffit pour se faire une idéé de la ou ils sont.
    Mais si ta très peur et que tu penses être plus en sécurité en marchant en arrière, MARCHE LOIN D’EUX. Reste pas devant eux à 5 mètres. A 30 mètres ils te verront ou t’entendront.

    Crédibilité, intelligence, surprise, action, nouveauté, suspens : ZERO

  10. Atavhysterie dit :

    @Breaking Bad :
    Reprocher à Walking Dead la lenteur du scénario et prendre Breaking Bad pour référence ça me surprend un peu. J’ai aimé Breaking Bad (pas tout, mais globalement). Mais si il y a un gros reproche que je fais à cette série, c’est certains épisodes qui ne font pas avancer l’intrigue d’un poil (Qui a dit l’épisode de la mouche ?).

    C’est un reproche que je fais à beaucoup de séries d’ailleurs. Dans Game of Thrones, le fait qu’il y ait beaucoup de personnages à suivre fait qu’à l’intérieur d’un épisode, chaque intrigue aura finalement peu progressé.

    Mais mon champion de ce syndrome c’est quand même Breaking Bad, avec dans certaines saisons, 2 bons épisodes pour commencer, 2 bons pour finir, mais au milieu je m’ennuie.

    Cela dit, j’ai fait le même constat que toi sur cet épisode. Globalement, il ne s’est presque rien passé (dans le sens : le scénario n’a presque pas avancé).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.