Roam, nouvelle interface et eau croupie pour le jeu zombie indé

Roam Banniere

Lors de notre dernière news sur Roam, nous vous avions fait part des avancés plutôt positives du jeu. Ainsi, après avoir découvert la taille de la carte, le système de construction et les véhicules, Ryan Sharr, directeur artistique, nous dévoile cette fois-ci de nouvelles fonctionnalités pour le jeu financé sur Kickstarter.

Pour commencer, le mode de fonctionnement de l’inventaire a été largement modifié, notamment au niveau de l’interface désormais personnalisable avec la possibilité de placer les fenêtres de dialogues là où le joueur le souhaitera. L’interface profite aussi de l’arrivée de la fonction sac-à-dos (backpack) qui permettra aux joueurs d’organiser leurs ressources plus aisément avec des objets accessibles d’un simple clic. Roam City

Les bidons font aussi leur apparition et permettent de conserver les liquides et de remplir les bouteilles plus facilement. Les joueurs auront la possibilité de mélanger certains types de liquides, comme l’eau potable et non-potable, même si ça aura pour résultat de rendre votre eau potable impropre à la consommation. Cela promet de belles missions sabotage en perspective ! Autre bonne nouvelle, les voitures pourront être siphonnées afin de récupérer leur précieux carburant et de le stocker. Deux icônes font aussi leur apparition chacune jaugeant la faim et la soif du personnage.

Roam nuitEnfin, les PNJs commencent à être implantés dans Roam, même si pour l’instant ils sont tous identiques. Chaque PNJ sera cliquable, révélant ainsi diverses informations telles que le nom, l’âge et les aptitudes qui progresseront selon les tâches que les joueurs leur demanderont d’exécuter. Le développement de Roam avance donc toujours aussi bien et nous avons hâte de découvrir ce que les développeurs nous réservent pour la suite. Peut-être une première version jouable ? C’est à souhaiter ! En attendant, vous trouverez plus de détails sur les nouvelles fonctionnalités dans la vidéo ci-dessous (en anglais) :

Source : Youtube

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *