Terre des Zombies, les morts-vivants autoédités de John Chaos attaquent

terre des zombies

Comme nous vous en faisons part assez régulièrement, le zombie autoédité à la côte depuis quelques temps en France. Et s’il est clair qu’il est difficile pour nous de vous parler de tout ce qui peut sortir de manière indépendante, même s’il y a parfois de vraies pépites comme Pandémie d’Alexandre Lang, quand un auteur vient vers nous afin de faire connaître son travail à un plus grand public, nous jouons notre rôle de promoteurs de la culture zombie.

C’est ainsi que nous avons découvert Terre des Zombies, le premier tome d’une série tout juste publiée par un certain John Chaos dont la suite devrait être disponible très prochainement. L’auteur, qui se présente comme un scientifique de formation et passionné de littérature fantastique depuis de nombreuses années, a ainsi fait le pari d’offrir au lecteur français une approche qu’il estime n’avoir jamais trouvée chez les autres auteurs s’étant attaqués notamment au zombie.

Quoiqu’il en soit, le premier chapitre est assez maladroit, avec une mise en situation ultra classique suivie de dialogues pas vraiment crédibles, mais il en faudra plus pour se faire une opinion définitive. En attendant voici la présentation officielle de ce premier tome :

terre des zombies« Vous pensez que les monstres n’existent pas ! Qu’ils sont le fruit de l’imagination morbide de certains auteurs, probablement psychopathes, maniaques et perturbés, qui savourent par avance les frayeurs qu’ils vont provoquer aux lecteurs auxquels ils racontent leurs histoires. Vous croyez que ces horribles créatures ne sont que des légendes urbaines faisant partie du folklore populaire et de la littérature.

Vous vous trompez. Les « Z » (Zi) sont bien réels. Ces morts vivants se nourrissent de chair humaine et peuvent vous transformer en zombie d’un seul coup de griffe ou en vous mordant, s’ils ne décident pas de vous tuer en vous dévorant la cervelle ou les entrailles. Ces monstres sont extrêmement difficiles à liquider du fait qu’ils sont déjà… morts. Pour les éliminer vous devez atteindre et détruire leur cerveau. Mais même morts ils conservent une extrême dangerosité. Leur squelette est recouvert d’arêtes et de protubérances osseuses très coupantes et leurs multiples dents sont tranchantes comme des rasoirs. Une simple éraflure suffit pour vous infecter. Si cela se produit vous avez 15 secondes pour vous faire sauter la tête, passer ce délai vous n’êtes plus humain.

Lorsque vous quitterez votre foyer et votre cité, n’oubliez jamais que ces « Z » rodent et qu’ils peuvent à tout moment vous attraper et faire de vous leur repas. N’oubliez pas non plus que vous pouvez vous retrouver en face de ce qui avait été votre ami, votre femme ou votre mari, un parent proche ou même parfois votre enfant. Ne laissez pas les sentiments envahir votre esprit ou vous en payerez les conséquences. Dans le meilleur des cas vous mourez dans d’atroces souffrances, sinon vous irez grossir le rang des zombies, devenant à votre tour un de ces êtres immondes. »

Pour ceux qui seraient tentés, le roman est disponible en version numérique sur Amazon, iTunes et sur le Kobo Store.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.