Helldriver de Yoshihiro Nishimura, sortie en DVD et Blu-ray le 21 aout

Helldriver

Après avoir sorti plusieurs films de la nouvelle J-horreur dans nos contrées (The Machine Girl, Vampire Girl vs Frankenstein Girl, Robogeisha…), Elevation Production publie aujourd’hui Helldriver, un film sorti de l’esprit déjanté de Yoshihiro Nishimura.

Membre de la Sushi Typhoon, qui regroupe les réalisateurs les plus décalés de la J-horreur actuelle dont Noboru Iguchi qui vient de réaliser Zombie Ass, Yoshihiro Nishimura est ce que l’on appelle un homme à tout faire. A la fois monteur, technicien des effets spéciaux, chef décorateur, directeur de la photographie, chef costumier, directeur artistique, on le retrouve dans Helldriver en tant que réalisateur et scénariste. Spécialiste des pellicules fauchés, des tournages bordéliques, Yoshihiro Nishimura n’en reste pas moins le responsable de la sortie ces dernières années des films gore et d’horreur les plus barrés et inventifs du Japon (Tokyo Gore Police, Vampire Girl vs Frankenstein Girl, Mutant girl Squad). Alors autant dire que lorsqu’un tel esprit de démence (il s’est présenté en slip pour présenter son film au BIFFF 2011) est au commande, on ne risque pas de faire dans le bon goût et le gentillet.

Avec Helldriver vous pouvez oublier tout de suite la pétrolette de l’enfer de Nicolas Cage. Suite à une chute de météorite, une bonne partie de la population japonaise est transformée en zombie. Le gouvernement japonais décide alors de dresser un mur afin de protéger la population indemne. Confronté à cet enfer, Kika part pour le territoire zombie avec la ferme intention d’éradiquer la reine des zombies, responsable de la mort de son père.

Bien que le pitch, soit très mince et que le film s’avère bien souvent incohérent, la patte de Nishimura est évidente avec des scènes d’une absurdité mémorable, telle la reine zombie faisant s’agglomérer ses compères en une sorte d’avion géant. C’est complètement stupide, ça sort souvent du cadre du zombie à l’américaine, mais ne respecter aucune règle semble être le maître mot de ces réalisateurs pleins de fougue et d’idées délirantes. Bref, c’est agréablement mauvais.

A noter d’ailleurs la sortie en septembre prochain, d’un coffret Blu-ray/DVD avec 5 films de la Sushi Typhoon, inédits en France, dont Helldriver.

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *