Zombies Panic, Tome 2 : Les Affamés

zombies panic tome 2 les affames

Suite directe de Zombies Panic, paru en 2012 aux éditions du Seuil, Les Affamés nous propose de retrouver la suite des aventures de la jeune Bobby et de ses amis. Le premier tome de la saga de Kirsty McKay ne nous avait pas vraiment emballé bien que l’ouvrage se lise très facilement, la faute à une légèreté de ton et quelques facilités trop pesantes. Nous nous sommes quand même intéressé à ce second volume car, avouons-le, on voulait connaître la suite.

Souvenez-vous, à la fin de Zombies Panic, Bobby et ses amis avaient un accident de bus et Bobby, blessée, s’évanouissait alors que des personnes inquiétantes apparaissaient. On retrouve notre jeune héroïne quelques semaines plus tard alors qu’elle sort d’un court coma. Prise au piège dans la chambre d’un hôpital souterrain aux mains de Xanthro Industries, le labo à l’origine du virus zombie, elle est rapidement rejointe par Pete et Alice, eux-aussi enfermés. Les zombies ne tardent cependant pas à faire leur apparition et notre petit groupe, rejoint par Russ, un jeune homme baraqué, tente alors de s’échapper de cet enfer souterrain. Mais les zombies ne sont pas la seule menace, des hommes armés tout de noir vêtus les pourchassent. Ils doivent alors tout faire pour leur échapper et déchiffrer les indices laissés par la mère de Bobby afin de retrouver Smitty qui a disparu. Leur enquête les confrontera à de nouvelles horreurs alors que l’Écosse est devenu un territoire zombie.

Si vous aimez le style Zombies panic tome 2 les affamesde Kirsty McKay, alors vous serez ravi de lire Les Affamés. Comme on pouvait s’y attendre, elle continue à narrer son histoire au travers des yeux de Bobby avec des phrases courtes, efficaces et ponctuées d’humour. Les pensées de l’héroïne sont toujours mis en avant avec ce petit cynisme qu’on lui avait découvert dans le premier tome. Le personnage a bien mûri malgré son coma et vit assez difficilement la disparition de Smitty et de sa mère dont elle n’a plus de nouvelles depuis l’accident. Kirsty McKay ne perd alors pas de temps et place nos trois héros dans une situation corsée alors que l’hôpital souterrain est envahi par les zombies et les hommes en noir. C’est l’occasion pour elle d’embarquer immédiatement ses lecteurs dans son récit et de multiplier les scènes caractéristiques d’un huis clos comme les courses poursuites dans les couloirs de l’hôpital ou ce moment, fort sympathique, où le petit groupe doit se cacher dans les caissons de refroidissement de cadavres de la morgue pour échapper aux hommes en noir.
Malheureusement, lorsque les trois héros parviennent à s’échapper de l’hôpital, même si l’auteur nous dresse le portrait intéressant d’une Écosse ravagée, elle se laisse aller à trop de facilités et l’histoire perd en crédibilité et en intérêt. On continue certes à lire car elle a le don de mettre ses héros dans des situations improbables et complexes mais ceux-ci s’en sortent si facilement que cela devient lassant. La construction est identique : ils se retrouvent dans une situation inextricable qui ne cesse de s’aggraver jusqu’à ce que l’un d’entre eux se prenne pour un super-héros et résolve le problème. On se demande alors si on a affaire à une bande de lycéens ou à des super-héros surentraînés : leur résistance physique est incroyable, ils conduisent comme des pilotes chevronnés, se battent comme des machines à tuer, savent conduire des trains, ont des capacités d’orientation exceptionnelles etc Autant d’éléments qui nous laissent un peu perplexe vis-à-vis de la crédibilité de l’histoire.

De la même manière, dans cette recherche perpétuelle de situations rocambolesques dignes de films d’action, l’auteur oublie d’élaborer une intrigue solide qui ne soit pas trop prévisible. Même si les péripéties se multiplient, la trame générale de l’histoire n’est jamais surprenante et l’on devine aisément tous les revirements de situation.

Les Affamés n’a donc pas grand chose à envier au premier tome de Zombies Panic si ce n’est un petit manque de fraîcheur. Si vous avez aimé le premier ouvrage vous apprécierez donc celui-là car, malgré son intrigue prévisible et l’évolution étrange de ses personnages en super-héros, il faut reconnaître qu’arrivé à la fin, on veut connaître la suite. Malheureusement, celle-ci n’est pas encore annoncée même si on se doute qu’elle ne saurait tarder.

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *