The Walking Dead le jeu saison 2 épisode 2 : A House Divided

A House Divided Banniere

Après un premier épisode réussi dont les objectifs principaux étaient de présenter Clémentine sous un nouveau jour, d’introduire de nouveaux personnages, mais également de familiariser les nouveaux joueurs avec les mécaniques de gameplay, A House Divided, le second épisode, montre enfin le bout de son nez. Après quasiment trois mois d’attente, ce nouvel épisode comble-t-il toutes les attentes de joueurs en manque de survie et de choix cornéliens ? (Chronique sans spoil)

A House Divided

An Episode Divided

A House Divided reprend directement là où All That Remains nous avait laissés. Nous nous retrouvons donc face aux conséquences des choix effectués lors du premier épisode. Comme d’habitude avec Telltale Games, cet épisode se focalise sur des sentiments bien précis mis à l’épreuve dans un monde qui manque cruellement d’humanité. A qui faire confiance quand on vient de rencontrer un nouveau groupe dont les membres ont manifestement quelque chose à cacher ?

Le plus frappant dans cet épisode est à quel point il est scindé en deux parties. Le début se veut ainsi très lent et même parfois contemplatif. Nous ne pouvons alors nous empêcher de penser que l’écriture peine un peu à se renouveler, et que certaines séquences sont uniquement là pour allonger un peu la durée de vie de l’épisode (il se boucle en une grosse heure et demie en prenant son temps). Bref rien de bien nouveau sous le soleil glacé de The Walking Dead. Heureusement, cette première partie est sauvée par l’introduction réussie d’un nouveau personnage énigmatique qui laisse planer l’ombre d’une menace terrible sur un groupe qui peine à rester uni.

A House Divided Tension

Crime et châtiment

La seconde partie se veut beaucoup plus intéressante, et vient donc sauver un épisode jusqu’alors un peu mou du genou. Et c’est là que nous retrouvons la force de l’écriture de Telltale Games : donner au joueur un sentiment de sécurité et de familiarité, même précaire, pour ensuite tout faire voler en éclats et le sortir de sa zone de confort. Depuis que le jeu existe, c’est sans doute cet épisode qui vous fera sentir le plus rapidement le lourd tribut à payer pour ce que vous avez pu dire ou faire. Ainsi, une fois de plus, cet épisode suscite chez le joueur une palette d’émotions, de l’empathie à la méfiance, de la confiance au doute, du sentiment de culpabilité à celui d’impunité, comme Telltale Games sait si bien le faire, pour notre plus grand plaisir.

C’est aussi dans cette seconde partie que l’on verra que Clémentine, la fragile enfant protégée par Lee pendant la saison 1, est devenue une adulte malgré son jeune âge. Elle est constamment sollicitée par les autres pour prendre des décisions cruciales et sa petite taille et sa débrouillardise en font une alliée precieuse pour le groupe. Nous ne pouvons toutefois pas nous empêcher de vouloir faire des choix pour la protéger elle, plutôt que le groupe dans son ensemble, même si sa survie dépend de la qualité de ses relations avec les autres.

A House Divided Groupe

Pour ce qui est de l’aspect technique, il y a peu de choses à noter pour cet épisode. Nous ne pouvons que nous réjouir de la quasi-disparation des ralentissements (du moins sur Xbox360) alors que quelques nouveaux éléments de gameplay ont fait leur apparition sans révolutionner le genre. On alterne toujours les cinématiques avec choix de réponses en temps limité avec des scènes de point-and-click sans aucun challenge. Les animations de Clémentine restent encore trop robotiques lorsque nous la contrôlons. Toutefois, les doublages sont toujours d’excellente qualité (mention spéciale au nouveau personnage doublé par Michael Madsen himself !). Seul point négatif pour les amateurs de zombies allergiques à la langue de Robert Kirkman, toujours pas de VF.

Au final, cet épisode est un peu en deçà de ce à quoi Telltale Games nous avait habitué, la faute au rythme lent de la première partie qui tarde à se justifier, mais qui pose malgré tout les bases pour le reste de la saison. Même si les effets de surprise commencent à s’essouffler avec des schémas narratifs un peu prévisibles pour quiconque aura joué à la saison 1, l’évolution du caractère de Clémentine reste cependant très réussie alors qu’elle doit décider à qui faire confiance dans un monde où tous semblent soit suspect soit au bord de la folie. Nous restons donc toujours aussi impatients de découvrir la suite des mésaventures de Clémentine.

1 commentaire

  1. bouiboui dit :

    Je ne suis pas tout à fait d’accord. La série sait encore surprendre. Certes le schéma peut sembler se repérer mais avec ce qu’on nous a fait miroiter avec le DLC 500 Days, on a de quoi être surpris. Tout n’est pas clair.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.