Pandémie L’effondrement, le pari du réalisme relevé par Alexandre Lang

pandemie effondrement

Quand nous vous disions que l’auto-édition de romans zombies était à la mode, nous ne pensions pas vous reparler si tôt d’un autre auteur ayant décidé de tenter l’aventure. Pourtant, le message de l’un de nos lecteurs a eu raison de notre curiosité et c’est donc avec plaisir que nous avons découvert Pandémie L’effondrement d’Alexandre Lang.

pandemie effondrementAvec plus de 600 pages et uniquement disponible sur Amazon, Pandémie L’effondrement est avant tout le fruit de la passion de l’auteur pour le réalisme. Je n’ai en effet rarement vu quelqu’un considérer le réalisme de ses écrits de manière aussi importante. Ainsi, comme il l’explique sur son blog, l’objectif numéro un de l’auteur a été de présenter un roman au réalisme époustouflant. Alexandre Lang, en plus d’accumuler les lectures sur les différents sujets de son livre, a donc passé plusieurs mois à rencontrer des spécialistes que ce soit de l’aviation, des armements militaires ou encore de la biologie, afin de parfaire la base de son roman. Il lui aura ensuite fallu plusieurs années pour terminer l’écriture de Pandémie L’effondrement dont la suite est, selon l’auteur, déjà bien entamée. Dans tous les cas, si nous le prenons aux mots, nous devrions tenir un superbe roman :

« J’ai cherché à mettre en valeur le lecteur, par le biais d’une transmission large de la connaissance scientifique, géopolitique, militaire et humaine, pour le faire réfléchir, notamment sur la fragilité de notre condition collective, de ce que nous tenons pour acquis mais qui ne l’est pas, la fraternité, la démocratie, la civilisation et, surtout, au-delà de la noirceur apparente de l’histoire racontée, sur ce moteur formidable d’adaptation et de survie qu’est l’espoir, illustré par la destinée extraordinaire de personnages ordinaires. »

Le synopsis officiel :

« L’Apocalypse a pris forme. Elle se répand sur le monde comme une lame de fond, menaçant l’espèce humaine d’effondrement complet. La France n’échappe pas à la tourmente. Elle doit réagir, trouver l’énergie et les moyens de se battre avant qu’il ne soit trop tard. Au-delà de son avenir, c’est aussi celui de l’Humanité qui se joue. Un plan est conçu. Les experts survivants, l’armée et les pilotes de Rafale sont mis à contribution. Mais les plans se déroulent rarement comme prévu. Et l’Homme reste le meilleur ennemi de l’homme. »

Ne l’ayant pas encore lu, nous ne savons pas encore ce qu’il en est réellement (même si les premiers échos sont très positifs) mais il nous tarde maintenant de le lire et de partager notre critique avec vous. Et vous, une telle plongée dans le réalisme vous tenterait-elle ?

Source : Pandémie L’effondrement, encore merci à Laurent pour l’info.

12 commentaires

  1. Ulysse31 dit :

    Merci pour cet article que je découvre sur Pandémie Effondrement. Il colle tout à fait à la lecture que j’en ai faite recemment. L’histoire est extrêmement bien documentée et le scénario prophétique nous rappelle l’épidémie ebola à l’échelle mondiale. Mais au delà de l’aspect journalistique vous tomberez sur des scènes de combats aériens rédigés avec brio! Ce roman est le prochain best seller dans son domaine vous pouvez me croire, écrit par un français pour une fois que le monde de l’édition n’a pas été foutu de denicher. Tant pis pour eux et tant mieux pour le lecteur qui aspire à du Top Gun bien de chez nous! Perso c’est pas les Z qui m’ont attiré dans ce fabuleux guet apens, ce sont les Rafale et le fait que ça se passe en Français avec des Rafale. Du realisme oui vous ne serez pas déçu il y en a! On se croit dans un reportage ou un mauvais rêve et franchement ça ne peut que faire réfléchir. On est pas dans du bon, on est dans de l’excellent! Autant de biotechnologie que de machines que de géopolitique. Bref, c’est pas écrit en 15 jours c’est clair, et ça s’ adresse autant aux pilotes de chasse qu’aux lecteurs amateurs de Z ou de médecine ou de géopolitique. Je n’avais jamais aussi bien accroché avec des personnages de roman, ils sont si réels qu’on est persuadé de les avoir déjà croisé quelque part. On se laisse surprendre à tourner la dernière page du bouquin en se demandant bien où est passé la suite. Bref je suis resté penaud en me disant que les mois à attendre la suite allait être longs. Et je ne serais pas étonné que l’écrivain trouveid’ici là une maison d’édition, comme par hasard, mais bon, pas de souci l’auto édition marche très bien la preuve et heureusement qu’elle enrichit le paysage du lecteur. Merci donc à l’écrivain de génie pour une fois que c’est un français! Je parie sur un best seller et je suis pas le seul à le penser. Faut arrêter de se flageller en prétextant que seuls les anglo saxons font vendre. Celui là en plus d’écrire intelligemment en français est clairement bien documenté, avec un scénario prophétique (ebola) et des Rafale!!! E X C E L L E N T et EXCEPTIONNEL.

    1. xvid974 dit :

      Si ce commentaire n’est pas fait par un des potes de l’auteur (ou peut-être lui-même), je veux bien me faire bouffer le cerveau par un zombie!!!

  2. Ulysse31 dit :

    Ce bouquin a été noté 10/10 par l’éditorialiste de [Squeletor : Le site qui copie-colle certains de nos articles] ce qui m’a donné envie de me faire ma propre opinion. On est jamais mieux servi que par soi même, vous avez raison. Et pour tomber dans la paranoïa la plus complète peut être que [Squeletor : Le site qui copie-colle certains de nos articles] est de mèche ?? A ce moment là Amazon également ?? Ha ha !

    1. xvid974 dit :

      Désolé si mon commentaire a pu te froisser mais à la lecture de ton com, c’est la première chose à laquelle j’ai pensé. Et t’as raison sur un point : on est jamais mieux servi que par soit même. Alors je le lirai et je verrai si ce bouquin est vraiment le meilleur du genre.

  3. Laurent dit :

    Bonjour

    Je confirme ce que ulysse31 a dit, ce bouquin est pour moi le meilleur bouqin sur les z en plus ecrit par francais donc pas de drapeaux americains dans tous les sens comme chez certains auteurs us.

    Il est le meilleur pour moi car il raconte l histoire de l infection du debut avec le patient o jusqu a la pandemie , il y a plusieurs personnages principaux dans des actions et lieux differents.

    Il y a egalement des combats d avion tres tres bien decrits.

    Je ne suis ni l auteur ni quelqu un de sa famille ni un de ses amis.

    Je le conseille vivement, etait simplement un fan de zombie qui partage ses decouvertes

  4. toji dit :

    Idem j’ai appris à toujours douter sur internet 😮

    1. Ulysse31 dit :

      Ça au moins on est d’accord 😉

  5. plp dit :

    2 derniers commentaires amazon par des lecteurs ayant le même nom de famille que l’auteur…coincidence? 😀

    squeletor tu l ‘as chopé? tu vas la chroniquer?

    1. Squeletor dit :

      Je suis effectivement en train de le lire. L’ouvrage étant assez long et ayant un autre livre à critiquer entre deux, je pense que ma critique sera postée à la fin du mois. Verdict dans quelques semaines donc 😉

  6. kaloup75 dit :

    effectivement, c’est un pavé! 630 pages. En plus, le format est assez gros puisque a priori en autoédition, donc avec un papier épais. Pas facile de l’emmener dans son sac.
    Bon, j’en suis aux 2/3, c’est un livre sympathique, agréable à lire mais pas si original que ça :
    – l’origine de la crise est très très similaire à WWZ
    – le côté fin du monde qui s’éteint (Cf. les premiers chapitres d’Apocalypse Z qui le décrivent mieux)
    – on suit des personnages aux parcours différents comme un médecin (WWZ encore?) ou un soldat dans l’aviation mais le dernier fait penser aux personnages de l’auteur Craig Dilouie,
    – les méchants russes évidemment ….
    Bon, ça c’était le côté négatif.
    Maintenant c’est très agréable à lire quand même.
    mais de là à donner 10/10 …
    Et le prix aussi est un peu hard …25 euros.

    1. kaloup75 dit :

      Bon, je l’ai fini ….
      Alors pas mal en général, mais alors la fin, … la fin … on sent qu’il a voulu se faire plaisir au point d’en oublier le lecteur. On a bien compris quelle était sa passion … c’est pas le zonzon, l’avion!
      Exit WWZ, et vive « les têtes brulées » ou « les chevaliers du ciel ».
      De l’avion, de l’avion , du combat d’avion, de l’accident d’avion, du suspens d’avion … Bref, à la fin, comme je n’ai pas aimé top gun (eh oui je suis vieux!) j’ai été obligé de survoler les lignes pour passer au chapitre suivant .. puis recommencer au chapitre suivant, puis au suivant car ça n’en finissait pas …
      Donc la fin est plus qu’insuffisante pour donner un souffle épique au roman.

      Le 10/10 et le « exceptionnel » me laissent dubitatif !

      Pour moi, pas plus de 7/10.

  7. Marine dit :

    J’ai lu quelque part que le roman a été écrit il y a plusieurs années pour finalement ne pas être retenu par la maison d’edition, mais vous avez raison il y a des similitudes. Mais en ce qui me concerne ce n’est clairement pas du copié-collé.
    La partie aviation vraiment technique a été un peu survolée donc je n’ai pas d’opinion là-dessus et je laisse cela aux experts.
    J’ai bien aimé les similitudes avec la réalité du moment (puisqu’il est question de similitudes). Laa pandémie actuelle, la chercheuse japonaise (et le traitement que les japonais sont en train de trouver ?), l’effondrement de l’Amérique, la Russie qui met le bazar dans la politique internationale.
    Ce fameux pavé se lit tout de même facilement malgré les termes techniques.
    Je tiens à préciser que l’histoire ouvre une nouvelle porte avec la NavySeal. Celle de l’homosexualité. C’est fait avec beaucoup d’humanité et de subtilité sans trop en faire d’ailleurs. En tant que femme j’adhère complètement à ces nouvelles portes que l’auteur prend le risque de pousser.
    Pour ma part je ne noterai pas le livre car je n’ai pas la prétention d’être chroniqueuse, je dirai simplement que c’est un bon roman d’anticipation qui aborde, l’air de rien, des thèmes forts avec la subtilité bien française (celui de la mort, de la vie après le départ de l’être aimé, de l’homosexualité, de la volonté de notre pays à s’en sortir et à fédérer, et plus largement des dégâts engendrés par certains pays autoritaires sur la population). C’est en cela je trouve qu’il amène plus de hauteur que WWZ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.