Critique de Zombie Night Terror

Zombie Night Terror Banniere
C’est souvent là où on ne les attend pas qu’on trouve les meilleures surprises. Cette fois-ci, la bonne pioche nous vient de France et plus précisément de Marseille, la ville qui sent bon le soleil et le pastis ! C’est au détour d’une promo sur un site de téléchargement bien connu que j’ai décidé de sauter le pas et de me procurer Zombie Night Terror, alléché par son côté pixel art qui rappelle les consoles Atari des années 80. Développé par le studio indépendant NoClip dans la cité phocéenne et sorti en juillet dernier sur PC, Linux et Mac, Zombie Night Terror allie à la fois humour et hommage aux séries B le tout mâtiné d’un gameplay plus qu’agréable.

Zombie Night Terror se démarque des autres jeux de zombies à plus d’un titre. En premier lieu, vous n’incarnez pas l’éternel survivant face à une horde de zombies. Non, dans Zombie Night Terror, vous êtes du côté des zombies. En effet, vous prenez les commandes d’une horde de zombies dans une quarantaine de tableaux avec des objectifs différents, mais qui impliquent bien souvent de croquer quelques innocents ou encore des gardes du corps et des scientifiques. Je ne vous en dis pas trop côté histoire, car je préfère vous laisser le plaisir de découvrir tout ça, mais sachez tout de même qu’elle fait la part belle aux nanars sympathiques des années 80.

02

Pour mener à bien vos divers objectifs vous devez débloquer différents types de zombies ainsi que des pouvoirs spéciaux, du tank qui casse les murs aux zombies qui grimpent partout et qui se faufilent dans les tuyaux d’aération. Vous aurez aussi la possibilité d’infecter les humains, de faire exploser vos zombies en dépensant des points (que vous collectez via des barils verts) ou de sacrifier des membres de votre horde. Il faudra ainsi bien calculer votre coup car les ressources ne sont pas illimitées dans Zombie Night Terror. Trop de précipitation et c’est le game over assuré et la survie de l’humanité, vous imaginez l’horreur !

Il faut donc être particulièrement vigilant si on veut venir à bout du jeu car, si les premiers niveaux sont relativement faciles et servent surtout à mettre l’histoire et le gameplay en place, plus ceux-ci passent et plus il sera difficile d’atteindre votre objectif, et ce malgré les pouvoirs que vous pourrez débloquer. Sous ses airs bon enfant, Zombie Night Terror propose ainsi un vrai challenge qui vous demandera de vous y reprendre à plusieurs fois pour venir à bout de tous les tableaux, surtout si vous ambitionnez de réaliser les objectifs secondaires. Encore un bon point pour les Marseillais de NoClip !

Zombie Night Terror

Cerise sur le gâteau, chaque nouveau niveau est introduit par des scénettes croustillantes servies par un scénario complètement décalé et des dialogues à mourir de rire. Et c’est bien là l’autre point fort de Zombie Night Terror : l’humour omniprésent porté par une réalisation au poil ! L’humour parfois noir du jeu se marie parfaitement au pixel art détaillé des animations et des décors. Je vous conseille vivement de bien observer les dialogues des personnages pendant que vous échafaudez votre plan d’attaque, car ce sont de vrais petits bijoux d’écriture ! Bref, c’est le panard !

En fin de compte, Zombie Night Terror, c’est tout ce que j’aime dans le jeux-vidéo : pas forcément une production triple AAA, mais de l’envie, de la créativité et surtout du fun ! Si prendre les commandes d’une horde de zombies vous a toujours branché et que vous en avez marre des survivals ou des FPS alors procurez-vous cette petite pépite française sans plus tarder !

1 commentaire

  1. ManowaR dit :

    le jeu est super en effet. le pied de contrôler une horde de zombies!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.