The War Z se tire encore une balle dans le pied avec sa nouvelle mise à jour

The War Z

On ne change pas une équipe qui gagne. Alors que bon nombre de joueurs étaient déjà très sceptiques sur l’avenir de The War Z et attendaient un vrai effort de l’éditeur, Hammerpoint a sorti mardi soir une nouvelle mise à jour qui a fait chou blanc auprès de la communauté.
Très attendue par les joueurs, cette petite mise à jour s’annonçait prometteuse mais elle a très rapidement fait l’objet de critiques virulentes sur les forums et réseaux sociaux.

Les reproches concernent en premier lieu la mise en location des serveurs privés qui s’est faite au détriment des serveurs publics, dont le nombre a été considérablement réduit. A cela s’ajoute une forte déception quant au prix de location de ces serveurs, jugé exorbitant pour un jeu en version bêta (notamment par rapport à ce qui avait plus ou moins été annoncé). Par ailleurs, la réduction du nombre de serveurs publics a inévitablement concentré plus de joueurs sur des espaces plus petits alors que de très nombreux hackers rendent le PvP très difficile (ce qui semble décourager les nouveaux venus). C’est une des raisons pour lesquelles le comportement de la communauté en général est montré du doigt.
On passera sur les détails concernant le plantage des serveurs européens dont se sont plaints certains hier après-midi.

Cette fois encore, Hammerpoint montre son incapacité à anticiper et à gérer les situations de crises. Malgré les quelques 1000 commentaires postés en l’espace de 24h sur la fanpage facebook du jeu, l’équipe de développement/communication n’a pour le moment fait preuve d’aucune tentative remarquable pour apaiser les esprits. A ce stade, il sera quasiment impossible pour The War Z et pour Hammerpoint de se refaire une réputation avant une sortie éventuelle du jeu en version finale. L’équipe de DayZ doit quant à elle se frotter les mains.

Si vous êtes un joueur persévérant ou simplement curieux, voici un lien vers la liste des nouveautés de cette mise à jour, sur le forum officiel du jeu.

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

À propos de l'auteur

Véritable adepte du c'était-mieux-avant, je voue un culte fidèle aux zombies à l'ancienne - lents, moches et bêtes. A mes heures perdues, je monte un projet de création d'une église de zombilogie pour réfléchir à la place du zombie dans l'univers. (Site web)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *