The Walking Dead 412 : Still, ce que nous en avons pensé

The walking dead still

Si vous nous aviez dit que les scénaristes de The Walking Dead pouvaient faire dans l’épisode encore plus inutile que celui de la semaine dernière. Nous vous aurions dit… que nous vous croyons ! Et nous aurions eu bien raison. En effet après Claimed qui se résumait à nous dire : « Attention y’a des vilains pas beaux qui traînent dans les bois », ce nouvel épisode de The Walking Dead, intitulé Still, a également un message unique : « Daryl n’est pas un gros méchant, mais un pauvre petit redneck triste qui n’a jamais eu de cadeaux à Noël… ». Certes nous nous attendions à une série d’épisodes orientés autour des personnages pas forcément palpitants mais nous pensions quand même que les scénaristes auraient l’idée brillamment lumineuse de faire avancer les choses. Résultats nous en sommes toujours au même point et nous commençons à nous faire réellement chier.

The walking dead still
Image, hommage aux buveurs de pisse

Mais ce qui est particulièrement énervant avec ce genre d’épisode est que les ficelles du scénario ont de quoi rendre jalouses les cordes d’amarrages des plus gros paquebots. Malgré une première scène plutôt pas mal, très orientée survie et bien filmée, nous nous retrouvons juste après le générique en pleine salle d’écriture aux côtés des scénaristes. Personnellement j’avais l’impression de les voir sauter dans tous les sens, excités à l’idée de faire un épisode centré sur Daryl, l’un des personnages préférés des fans, au point d’en perdre tout discernement. Honnêtement je me demande comment il est possible d’arriver à quelque chose d’aussi grossier et prévisible que cet épisode.

The walking dead still

Dès le départ on nous vend un Daryl jemenfoutistedelaputaindeblonde à grand renfort de scènes pathétiques : il l’ignore, la laisse se battre seule contre un zombie, récupère de l’argent et des bijoux, crie sur Beth etc… Bref, le téléspectateur a peur : Daryl the redneck is back… et des fois que nous ne l’ayons pas compris, les scénaristes ont même eu la gentillesse de situer une grande partie de l’épisode dans, je vous le donne en mille, une maison de redneck
Mais, toujours dans leur grande générosité et respect de l’intellect du téléspectateur, les scénaristes n’ont évidemment pas pu s’empêcher de glisser des petits éléments pour nous montrer qu’au fond, Daryl est un gentil petit bonhomme, jusqu’à nous mener, en nous tenant la main, à la scène bourrée de pathos où il crache sa rage de redneck à l’enfance difficile pour finalement terminer en larmes dans les bras de Beth. Les scénaristes voulaient rendre Daryl humain ? Ce n’était franchement pas nécessaire d’y consacrer tout un épisode et de recourir à autant d’artifices…

The walking dead still

De plus, en ce qui concerne Beth, alors que je l’aimais plutôt bien jusque là, elle m’a plus qu’agacé dans cet épisode. Nous les découvrons, elle et Daryl, transformés en Robinson Crusoé, découpant des serpents et allumant des feux par magie, pour finalement se rendre compte qu’ils peuvent, après le caprice de la jeune greluche qui a envie de se prendre une biture, aller fouiller des maisons pour trouver des vivres. Les scènes du début ne sont vraisemblablement là que pour contenter les survivalistes effrénés qui regardent la série. Question de quota.
Mais pire encore, alors qu’elle se vante elle-même d’avoir survécu jusque là bien que n’étant pas comme les autres, le téléspectateur la suit d’un air ébahi dans cet épisode se demandant comment elle a pu survivre. Elle manque de crever toutes les deux secondes (heureusement avec un seul de ses petits bras elle parvient à retenir un zombie enragé) mais continue pourtant à foncer sans précautions d’une pièce à l’autre lorsqu’ils fouillent le club de golf. Ce n’est pas une bonne étoile qu’elle a, c’est une putain de galaxie…

Enfin, la dernière scène où ils enflamment la cabane m’a personnellement beaucoup plu et ce, pour deux raisons : d’abord parce que j’adore que des scénaristes me fassent un doigt d’honneur au travers de leurs personnages mais aussi car j’avais le vil espoir que les flammes se propagent à la forêt et brûlent nos petits amis en chemin (c’était la note positive de la critique offerte par les barbecues Redneck).

En fin de compte, l’effort de travailler le personnage de Daryl était louable mais encore aurait-il fallu choisir un format qui convienne et ne pas le faire de manière grossière et agaçante. Nous arrivons au treizième épisode : il ne devrait donc plus qu’y avoir 1 ou 2 épisodes chiants. C’est la norme avec The Walking Dead.

The walking dead still

N’oubliez pas d’ajouter Still à votre collection zombie sur MZC et de le noter (s’inscrire).

36 commentaires

  1. Morreski dit :

    J’ai aussi aimé le concept de foutre le feux à sa planque en pleine nuit…

    1. Squeletor dit :

      De toute façon la forêt ça ne brûle pas, c’est bien connu 😀 tout comme le feu n’attire pas les zombies ou alors à l’opposée de toi…

    2. bouiboui dit :

      Les rebelles de seconde techno du lycée Maupassant.

    3. Baron Mardi dit :

      C’est l’alcool, sans doute…

      1. bouiboui dit :

        Même en étant pas bourrée, Beth me semblait bête. (Je n’assume pas ce jeu de mot)

  2. BOB dit :

    J’ai littéralement explosé de rire à : « ..le téléspectateur la suit d’un air ébahi dans cet épisode se demandant comment elle a pu survivre. Elle manque de crever toutes les deux secondes.. »

    Mon dieu quel épisode horrible… Rien d’autre à dire, vite qu’elle crève. Enfin perso je m’attendais à ce que Beth dise au moment du jeu d’alcool : « j’ai jamais couché avec un mec » ou un truc du genre quoi, un peu de « love/sex » entre deux personnages que tout éloigne ç’aurait été surprenant. ¨Précisément j’ai attendu le moment où ils se sautent dessus vu comment elle le dévore du regard (ou le petit bisou pour pas choquer les plus jeunes, GENRE série populiste) jusqu’à la derniere seconde.. Mais non ils preferent parler des cadeaux de noël..

    Bon et Abraham ? Perso je l’ai toujours pas vu, et me dites pas que c’est le mollusque roux, qui se fait taper par le petit bridé, qui est sensé le représenter..

    En ce moment TWD c’est comme regarder un grand prix de F1 pour moi.. Matter les 3 premiers tours et les 3 derniers. Entre les deux c’est pas intéressant. Bordel.. Marre de savoir qu’il n’y a plus rien de motivant, d’intriguant, de surprenant, jusqu’à la mi-saison et j’imagine, le season final. Déçu, plus rien ne dégage de cette série.

    Futur Spoiler :
    Sachant que Kirkman a parlé d’une fin joyeuse (OMG j’entrevois le pire), j’imagine qu’ils vont tous se retrouver et faire la connaissance de la communauté alliée à la colline… CE QUI nous fournira pour la Saison 5 une putain de multitude d’épisodes encore plus inutiles que ces deux là pendant un looonnngg moment.. Vite que Negan vienne foutre son bordel et ils ont pas intérêt à louper ce personnage et ses interventions, sinon vas y avoir une vague de #Ragequit. La saison 5 va être longue… Pire que celle là je sens…

    1. Willy dit :

      Elle est mineure, donc pour l’Amérique puritaine, c’aurait été une polémique de voir une relation naître entre eux… Même un petit bisou provoqué par la biture, ca aurait pu choquer les culs peignés.

      1. Morreski dit :

        dans la saison 2 elle a 17 ans donc maintenant ça doit être jouable et en vrais elle en a 26…

        1. Trixie dit :

          Ah oui 17piges donc pour le drinking game « J’ai jamais » est tout a fait crédible alors qu’elle n’arrête pas de le manger des yeux…
          http://splashurl.com/od8aabg

        2. bouiboui dit :

          Déjà la scène de « viol » entre le gouv’ et sa sœur se limitait à la mettre en soutif ou du moins torse-nu. Mais attention, aucun bout de nichon ne doit être vu à l’écran. Y’a les pubs pour ça hein.

  3. heisenbergg dit :

    ….la scène du doigt d’honneur…..je trouve pas les mots…affolant….

    1. Squeletor dit :

      J’aurais dit humiliant. Ils ne nous étaient pas adressés ?

  4. icare dit :

    Un doute m’habite : le couteau qui sert à découper le serpent c’est le même qu’ils utilisent pour achever les morts ? Quant à l’hygiène corporelle je me demande comment ils font dans tous les épisodes pour continuer à s’étreindre comme si de rien n’était. On remarque au passage que parfois à l’écran les cheveux et les visages apparaissent tout propres (sauf pour le redneck bien entendu). Bref, toutes ces observations dérisoires me permettent de suivre sans trop de dommages ces épisodes pas nuls un peu creux.

  5. PoMy dit :

    « je n’ai jamais fais de rêve érotique avec des animaux » !!!! AHAHAHHAH merci !

    bon alors je suis pas allé jusqu’au bout de l’épisode, j’ai arreté avant qu’ils crament la maison, c’était trop pour moi ! Donc apparament j’ai loupé la meilleure scène…
    Cet épisode était lent et vide…

  6. Arvern dit :

    Je me suis beaucoup moins fait chier à regarder ces derniers épisodes que les 7 premiers de la saison avec le gouverneur. ^^

  7. Sam dit :

    Bah perso, j’me suis plutôt bien amusé, sur cet épisode, en fait… enfin, je me suis pas fais chier quoi. Je l’ai trouvé plutôt correct, sans trop de conneries pas très réalistes. Voici les raisons :

    1) Le côté « survie » : ben ouais, faut bien se cacher, éviter le danger, bouffer ce qu’on trouve. Déjà que l’espèce humaine est à moitié éteinte, on va quand même pas chipoter pour un couteau pas lavé avec Mir (cf : post au dessus) 😉
    Ce que je veux dire par là, c’est que, manque de moyen, de temps, et surtout recentrage de l’objectif de survie, on aura toujours tendance à faire passer des choses en priorité. Là y’a un serpent, faut bien le découper, je n’imagine pas, perso, au milieu des bois sans eaux aux alentours, devoir attendre d’avoir un couteau propre pour démarrer le festin. On le ressuie un coup sur les fringues (même si elles sont également dégueulasse), ce sera mieux que rien et basta.

    2) Le mélange des deux facettes ; « Bon… on fait quoi maintenant ? » avec « Plus rien à foutre, fin du monde, toussa toussa ».
    En effet, chacun d’entre nous se lève le matin avec une raison de vivre. Aller à l’école, à la fac, au boulot, voir des amis le soir. Notre vie est constamment organisée, je suis sûr que certains d’entre vous ont même déjà prévu ce qu’ils allaient faire pour les prochaines vacances d’été, dans quelques mois.
    Dans un monde post-apocalyptique, plus aucune obligation, le temps futur ne compte plus vraiment, on vit au moment même. D’où le fait qu’on puisse se retrouver avec une sorte de sensation de vide.
    J’ouvre une parenthèse : vous n’avez jamais regardé les 10 saisons d’une série, pratiquement d’un coup sec, et à la fin sentir justement cette espèce de sensation de vide ? Que quelque chose est parti, qu’une page est tournée, que ce monde dans lequel vous vous plongiez vient subitement de prendre fin ? Ce sentiment est d’ailleurs cumulé par une question « Mais maintenant, je vais faire quoi bordayle… », l’ennui commençant à pointer le bout de son nez.
    Bref, il est plausible que sans avoir d’emploi du temps structuré, l’ennui pointe le bout de son nez. Ce n’est pas comme s’ils avaient un planning organisé « Bon, de 12h à 14h, chasse aux zombies, puis à 14h on cherche de la bouffe pour passer ensuite à l’eau, la construction d’un abri… » etc.
    Y’a forcément des moments où on se fait chier, si rien ne s’impose, si rien n’est prévu dans le futur. Bref, ajoutez à cela le côté « fin du monde, screw that shit, on va tous crever », et ça explique que Beth ait envie de faire quelque chose qu’elle n’a jamais fait avant, d’où l’articulation de l’épisode sur la recherche de cette bouteille d’alcool. Enfin un objectif ! Enfin quelque chose à faire !…

    3) … et en même temps, les deux protagonistes ne se connaissent pas plus que ça. Daryl est du genre pas très bavard, ça explique les raisons qui font qu’elle cherche à le faire parler un peu. Étant donné qu’aucun de vous n’est Ron Swanson, j’imagine que vous attendez un peu de sociabilité de la part des gens que vous ne connaissez pas autour de vous ; collègues de boulot, voisins, gens dans la promo… Bref, parler, échanger, c’est quand même un fondement de notre comportement, sans compter que nous sommes de nature curieuse, de surcroît.

    Bref, cet épisode est pas mal, à mes yeux. Le but ici n’est pas de vivre à 100% sécurité, le but pour les deux personnages est de se lâcher un peu, de faire retomber la pression constante habituelle. Du coup, carrément qu’on s’en fout, si les zombies sont attirés par les flammes, on lance un beau bras d’honneur à tout ça, au monde, aux zombies, à la survie, parce que oui, au bout d’un moment on peut naturellement en avoir marre…

    1. Squeletor dit :

      Tu as tout à fait raison, l’apocalypse c’est surtout ça. En fait, je ne critique pas ce que les scénaristes ont cherché à faire (voir l’entrée de ma conclusion) dans cet épisode mais la forme que ça a pris… Personnellement quand le message est aussi grossier et que des gens se sentent obligés de le condenser en un épisode pour être bien sûr que je l’ai compris, j’ai le sentiment d’être pris un con.
      Pour le côté survie, j’ai quand même beaucoup de mal à réconcilier leur réaction avec celle de Carl et Rick qui eux se planquent dans une maison, trouvent de la bouffe etc… la différence est un peu trop abrupte pour ma logique cartésienne…

    2. Baron Mardi dit :

      En quelques mots : Oui pour le fond, non pour la forme. Moi, c’est le pitoyable jeu d’acteur et la mise en scène qui m’ont fait ch!er. Quand au couteau, le passer à la flamme suffirait 😉

    3. Dudule dit :

      Hou là ça faisait un moment que je n’étais pas venu! J’ai rattrapé les épisodes en retard, j’en avais oublié la date de redémarrage de la série dites-donc…

      Tout à fait d’accord avec Sam !

      De manière plus générale, m’est avis que la saison 4 pourrait être super (et reste jusque là tout de même bien meilleure à cette horrible fin de 3ème saison) si l’on ne s’attachait pas qu’à une seule story-line par épisode. Ça ralenti le rythme et on fini même par se lasser des persos que l’on adore. Maintenant Beth m’apparait comme une pauvre gamine idiote et bonne à rien alors qu’avant je l’appréciait assez. Je n’aurais pas craché sur un peu de Rick, de Maggie et de Carol histoire de ne pas s’endormir… On ne varie plus les plaisirs comme dans les premières saisons.
      Y aurait-il un fan pour nous remonter les épisodes en mixant les story-lines de nos persos? Je suis sûr que cela pourrait donner quelque chose de très bon.

      Après possible que cet épisode avait pour but de nous montrer qu’une romance Daryl/Beth ne verrait jamais le jour ou nous préparer à la mort de l’un. Fuck, je ne suis pas contre un peu d’eau de rose dans ce monde de brutes. C’est ki ki va faire son vrai calin à notre Daryl????

      Pour ce qui est de la critique sur la tente improvisée dans les bois il y a plusieurs explications très plausibles:
      1. Il y a tellement de merdasses dans les forêts que tu pourrais trouver de quoi t’établir un camp, il n’y a qu’à faire un tour dans votre forêt du coin pour le constater (alors que chez nous il y a des gens qui passent souvent pour nettoyer les ordures et que l’on a pas l’habitude d’aller faire du camping dans la domaniale.)
      2 On a déjà rencontré de nombreuses toiles de tente délaissées dans les bois au fil de la série
      3 Pourquoi ne sont-ils pas allés dans une maison à la place? Parce que le territoire des Etats-Unis est légèrement plus vaste que notre mouchoir de poche à nous. Sorti des bois on tombe forcement sur une maison quelque part. Là bas pas du tout, tu peux te taper des centaines de kilomètres sans croiser âme qui vive ni même une pauvre cabane. Alors un vieux drap à deux balle et un trou pour faire du feu à la vieille méthode bien connu de la loupe sont les bienvenus dans ces conditions.

      Je n’ai pas noté de grosses incohérences. Les réactions débiles des persos peuvent être le fruit de la fatigue (manque de bouffe, ont beaucoup couru…) du stress (toujours assaillis à un moment ou à un autre) de la solitude (ils ont perdu leur proches et ne sont pas vraiment très intimes), des remords et de ce détestable sentiment d’être les derniers survivants de la fin du monde et que leur tour viendra bientôt.

      La seule question qui m’obsède c’est pourquoi ne se sont-ils pas tous donné un point de rendez-vous, un point de chute histoire de ne pas tous s’éparpiller dans la nature au cas où les choses tourneraient mal à la prison? (ils avaient déjà l’expérience de la ferme et de la petite ville du Gouverneur, on peut pas dire que ça leur était inconcevable…) Je le fais bien avec les miens quand je vais faire des courses….

  8. Monsieur pseudo trop long dit :

    « férus d’épisodes sans vices de forme, sans petits relachements coupables à propos de la cohérence des actes de chaque héros de cette série…J’aime tout simplement The walking dead, une certaine ambiance de survie, d’appel à une forme d’umanité »

    Et ben voilà, entièrement d’accord avec Sam. Un épisode loin d’être mauvais mais qui peut-être ne correspond pas toujours aux attentes de certains, sans vices de forme, sans petits relâchements coupables à propos de la cohérence des actes de chaque héros de cette série…J’aime tout simplement , profondément, The walking dead, une certaine ambiance de survie, d’appel à une forme d’humanité malgré ce décor de désolation, d’horreur. Ok ce feuilleton peut parfois manquer de vraisemblance mais je m’en cogne franchement des atermoiements effarouchés, des attitudes de quelques puristes exacerbés que je ne cesse de lire sur ce site. J’attends avec impatience de les voir à l’oeuvre dans l’élaboration d’un feuilleton…La critique est facile n’est-ce pas?

    1. Baron Mardi dit :

      On est pas payé pour la critique, alors heureusement que c’est facile ! 😉

  9. bouiboui dit :

    C’est pas la cabane qu’il fallait brûler, c’est l’épisode.
    Ce qui est sympa c’est de voir que les 2 survivants n’ont pas d’équipement lors des premiers plans mais ils arrivent à faire un camping dans les bois. Ils rangent les vivres et la toile de tente dans leurs fesses ou quoi ? La « gamine » qui veut se bourrer la gueule durant l’épisode. Quel enjeux de malade… C’était primordial. Cet épisode me prouve que les USA savent faire pire que notre Plus belle la vie. Rassurant.
    PS: Depuis la reprise les pancartes et tag marqués « là-bas refuge de survivant » c’est la colline ? Putain mais c’est mal amené. Ils écrient la série avec leur cul, c’est pas possible. On dirait vraiment un jeu vidéo. Vous avez débloqué « Abraham, Eugène et Rosita », « là bas niveau 5 », « Boss final : Negan », « Carol Continue ». Tout est mal amené, j’y crois pas un seul instant. Même les webséries sont globalement mieux faites quoi.

    1. Baron Mardi dit :

      Boui, boui, tu ensoleilles mon AM avec ton humour !

      1. bouiboui dit :

        Sans ironie cette série ne serait plus regardable.Ou alors faudrait vraiment être décérébré pour apprécier cette série.

  10. aydn dit :

    Bien d’accord avec l’ensemble de la critique, juste une petite correction « allumant des feux par magie » : elle a récupéré un bout de verre pour faire du feu juste avant 😉

    1. Baron Mardi dit :

      C’est surtout qu’à la fin, ils allument la baraque avec ce qui ressemble à des allumettes, non? Parce va chercher le soleil la nuit … T’as beau avoir un rétroviseur et un morceau de phare, c’est pas avec ça que tu vas allumer un feu de St Jean…

      1. Willy dit :

        Allumettes : trouvées dans la baraque, vraisemblablement. Je suis pointilleux aussi, mais là, ca passe quand même ^^
        Et faire du feu avec un phare de bagnole… Même si c’est réalisable, QUI y a déjà pensé ? C’est surtout ça qui me choque : des actes de survie sortis de nulle part.

        Sinon, pour la remarque dans la critique : « ils chassent le serpent plutôt que de looter les baraques », j’avancerai l’argument baraque=zombie. En chassant, ils évitent quand même le plus gros des morts-vivants. C’est du moins la seule explication logique (et vu comment ils butent du zombie au kilomètre, je m’étonne qu’ils n’y aillent pas malgré tout), c’est cependant dommage qu’ils ne l’explicitent pas. Un bête « Pourquoi on va pas vider les placards des maisons alentour » de Beth aurait suffit à clarifier la situation.

        Et enfin, avis général sur l’épisode : c’était chiant. Le début annonçait du pas trop mal, ca a été tué à l’instant où Beth a parlé d’aller se faire une binouze.

    2. Squeletor dit :

      Attends même Moundir de Koh Lanta n’y arriverait pas alors que ça c’est de la graine de survivant. Ce que je voulais dire c’est que, ouais c’est plausible, mais là on dirait qu’elle claque des doigts et paf ça marche.

      1. Sam dit :

        En même temps, imaginons qu’il faille (je donne une donnée au pif) 10 minutes pour allumer un feu par cette méthode, j’imagine mal 10 minutes de caméra braqués sur elle qui attend que les rayons fassent leur effet… Donc ça me semble logique que la toute fin soit filmée, et ça « justifie » la présence du feu au final, on ne pourra pas dire qu’il est apparu comme ça :3

        1. Squeletor dit :

          Pas convaincu. Ils auraient au moins pu la montrer galérer un peu… et puisque visiblement c’est facile de trouver des allumettes et de la bouffe je ne comprends toujours pas ce qu’ils foutaient dans ces bois infestés de zombies. C’est pas comme si ils étaient déserts.

  11. Trixie dit :

    C’est sur qu’avec un épisode comme celui ci, le précédent parait réussi, et notre soif d’en savoir plus s’est tarie.
    A l’inverse, une des meilleures critiques MZC, j’ai bien ri, merci! :))
    Une épisode qui sert à rien au final, Daryl n’avait pas besoin d’être humanisé à ce point, il a cœur gros comme ça, ce qu’on sait depuis le début tout au long des aventures qui lui arrivent. On rabâche de la morale: Même les gros durs chialent. Alors pour nourrir les fans, ok mais ce début de romance avec Beth n’est allé…nul part. J’ai pourtant bien cherché, analysé, essayé de trouver un sens à cet épisode mais rien n’y fait. Tiens, d’ailleurs oui, quel est le but de Beth? Non ce n’est pas de mourir, elle qui a été greffée en bonus à la série tv, j’ose croire qu’elle sert un dessein beaucoup plus grand. Surtout que oui, comme le souligne Squeletor sa survie est une des plus invraisemblable.

    J’ai également pouffé de rire quand:
    _Daryl se préoccupe de Beth, enfin de sa 1ere biture Hors de question que ça soit du schnaps de pêche!
    _Daryl s’en prend à un retraité avec un club de golf et que des morceaux giclent sur le gilet blanc de Beth (énorme gag!!!!)

    En plus des coiffures arrangées pendant les prises, j’ai cru remarqué que Beth a changé de t shirt entre temps à un moment (wtf?)

    Dommage que les réalisateurs ne considèrent plus autant leur audience. EN vrac, ça donne:

    Daryl a l’alcool triste car c’est un ancien alcolo. Le jeu de Beth était vraiment stupide même pour une fillette de 16 ans. Dormir dans l’arrière d’une caisse pourrie sans fermer l’œil semble super cool et confortable.(je pensais que les zombies sentaient la chair fraiche?).
    La diversion faite par Beth, le caillou lancé à 2métres plus loin à gauche (elle est sérieuse là?).
    Le feu sans fumé à l’ancienne du début allumé au miroir.
    On se bourre la gueule mais on ne s’embrasse pas.
    Le duo nous fait des doigts d’honneur.
    Un grand final tout feu tout flamme sur une musique country.

    C bon ça y est je suis calmée, je n’ai pas si hâte d’être a la semaine prochaine.

    1. Baron Mardi dit :

      Trixie, y reste des places au sein de la rédac’…Hein. J’ai l’impression de discuter avec des potes.

      Eh, sans rire, la qualité de comm’ est quand même sympa. C’est gratifiant de pouvoir en parler avec vous tous et même si on est pas tous d’accord sur tout, j’aime bien l’ambiance qui règne ici. Vivement lundi !

      1. Trixie dit :

        Lol oui c gentil Baron.
        Tu as remarqué aussi, c’est un des cotés sympathique de MZC et c’est pourquoi je me suis inscrite mais a la base je suis une noob.

  12. bruyere dit :

    ça passe bcp mieux en accéléré….

  13. Comtesse_Tateyre dit :

    Pfffff, je ne prends même plus la peine (j’allais dire le temps, mais c’est bien la peine le mot juste) de regarder les épisodes depuis la fin de la pause de mi-saison. Je me contente des résumés Squeletoriens et c’est largement suffisant, au moins je ne suis jamais déçue, ils sont toujours plein d’humour même pour commenter des épisodes apparemment nullissimes. J’attends qu’il nous annonce qu’il a adoré un épisode pour réfléchir à la possibilité d’éventuellement regarder peut-être l’épisode.

  14. merliack dit :

    C’est moi ou la plupart vous ne vous êtes pas demandé POURQUOI beth voulait à tout prix de l’alcool?
    Cette simple phrase aurait du vous mettre sur la voix  » J’ai besoin d’un verre » ! La je vois tout le monde penser ça y’est la gamine pète son cable mdr elle veut se bourrer la gueule mdr!

    Mais non elle cherchait autre chose l’alcool était un pretexte !

    Bon c’est vrai il manquait d’action mais quand on capté le contexte le reste suit bien je trouve!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.