Becoming Undead II, un court-métrage zombie signé Ron Purtee

Becoming Undead II

Encore largement inconnu du grand public, Ron Purtee est pourtant un réalisateur prolifique dans le monde du court-métrage horrifique. Avec pas moins de dix réalisations à son actif depuis 2010, l’Américain continue d’essayer de marquer le genre de sa modeste empreinte, et avec Becoming Undead II c’est à nos amis les zombies qu’il s’en prend.
Si le court-métrage fait plus figure de vidéo amateur qu’autre chose, la faute à un maquillage un poil raté et un jeu d’acteur moyennement inspiré, Purtee essaie tout de même de proposer quelque chose de différent dans le genre zombie avec une petite touche de poésie et de mélancolie. Le film n’a en tout cas pas manqué d’attirer l’attention des organisateurs des Rondo Hatton Classic Horror Awards qui ont nominé Becoming Undead II dans la catégorie meilleur court-métrage. Si le film vous a plu vous pouvez même voter pour lui jusqu’au 5 mai.

Et si vous voulez lâcher un commentaire pour nous dire si vous aimez ou si vous détestez, c’est juste après la vidéo.

Source : RonPurtee.com

3 commentaires

  1. Fredd dit :

    Serieusement, ceci est une bonne oeuvre Zombiesque cinematographique?
    Pour ma part, je ne voit qu un film zombie amateur (comme il en existe 2 millions sur YOUTUBE), qui en plus d avoir a souffrir du maquillage raté, du jeu d actrice (voir le moment ou elle jete la chaise de jardin) de son seul et unique participant, est vraiment chiant comme la pluie a regarder…. Pour rappel, dans la culture zombie, les mort ne pensent plus et n’ont aucun souvenir de leur vie passé….
    Je passe mon chemin et vous invite a regarder le cours metrage (d on je ne me souvient plus du nom mais dispo sur le site) ou un pere sauve sa fille de 1an malgre une morsure (donc infecté) et qui pour moi est un must du genre!!

  2. Calico J4ck dit :

    Tu penses à Cargo qui est en effet à des années-lumières de Becoming Undead II. Pour ce qui est des souvenirs chez les zombies, ça dépend largement des réalisateurs. C’est un des thèmes centraux de Day of the Dead de Romero par exemple.

  3. Fredd dit :

    Oui, mais selon les standards du genre le cerveau est mort…. Mais, apres d autres films zé serie y font reference. Je pense en particulier a la serie « Into the Flesh » qui a utilise cette ficelle (celle du souvenir chez les zombies) pour la trame de son histoire. (Serie a voir pour les curieux ou les furieux! ^^ )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.