World War Z, la fin originale révélée et des storyboards inédits

World war Z

Alors que World War Z a déjà rapporté près de 450 millions de dollar à travers le monde et a fait plus de 1,2 millions d’entrées en France lors de sa première semaine (lire notre critique), nous avons appris il y a peu quelle était la fin prévue à la base pour le film avant que Damon Lindelof ne vienne la modifier.

Dans le premier scénario de Michael Straczynski, la fin, qui avait déjà été tournée en grande partie puisque plus de 45 minutes de film ont été coupées au montage, était très différente de ce que l’on a pu voir récemment au cinéma. La grande différence réside dans le fameux crash de l’avion dans lequel Gerry (Brad Pitt) et Segen (Daniella Kertesz) ont trouvé refuge pour fuir Jérusalem. A l’origine, Gerry ne devait pas atterrir (enfin s’écraser) près d’un centre de recherche au Pays de Galles mais atterrir à Moscou où l’armée russe l’enrôlait de force après lui avoir volé son téléphone cellulaire. On le retrouvait alors quelques mois plus tard, en plein hiver, alors qu’il est devenu responsable de sa propre équipe et une vraie machine à tuer du zombie. Ralentis par le froid hivernal, les zombies sont plus faciles à abattre, et il est chargé de nettoyer les tunnels et les couloirs du métro de Moscou (nous aurions d’ailleurs du voir apparaître dans ces scènes le lobo, la fameuse arme décrite par Brooks dans le livre originale). Il devait également connaître plusieurs aventures en Russie, entre la séparation forcée de son équipe pour des questions de religion, son amitié avec un autre soldat du nom de Simon, ses discussions avec le haut commandement russe afin de le convaincre d’utiliser le froid glacial à son avantage, sa rencontre avec Segen dans de beaux draps au milieu de soldats russes malveillants. Alors qu’il parvient à récupérer son téléphone, il devait alors appeler sa femme et on découvrait qu’elle avait été obligée de vendre son corps pour survivre (Matthew Fox, Jack dans Lost, que l’on a à peine vu dans le montage final, devait jouer le soldat qui recevait les faveurs de Karin). Fou de rage, Gerry partait alors en croisade pour récupérer sa femme aux États-Unis. Après un montage où on le découvrait en compagnie de Segen et Simon traversant différents pays, on le retrouvait sur un bateau prêt à l’assaut pour récupérer sa femme et sa fille. Le film se terminait de cette manière, une fin encore plus naze que celle retenue pour le montage final avec Brad, notre sauveur.

On comprend donc aisément qu’ils aient changé la fin afin de contenter davantage le public. Certes, cette fin laissait la porte grande ouverte pour une potentielle suite (qui est d’ailleurs prévue) mais laisser Karin continuer à vendre son corps alors que son mari ne l’a pas encore retrouvée. Ça ne sonnait pas vraiment comme une fin de blockbuster. Quoi qu’il en soit, on ne sait pas si on verra un jour les scènes qui ont été tournées (peut-être sur une version collector) donc si vous voulez encore plus de détails sur le premier scénario vous pouvez lire l’article plus détaillé de Movies.com.

Nous vous proposons également de découvrir les storyboards originaux de David Allcock (une course poursuite en plein Moscou), les “concept arts” de Seth Engstrom de cette première version du film ainsi que le making of des zombies en vidéo.

World war Z Russie

World war Z Russie

World war Z Russie

EDIT : LES IMAGES DU STORYBOARD ONT DU ÊTRE RETIRÉES SUITE A UNE PLAINTE DE PARAMOUNT.

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *