Zombeavers, ils en ont assez d’ériger des barrages, ils viennent pour vous bouffer

zombeavers

La mode zombie est telle que tout le règne animal y passera. Ainsi, après les requins zombies de Tiburon Zombie et les innombrables autres animaux zombies qui ont fait leur apparition à l’écran, c’est au tour de nos amis à queue plate d’être zombifiés dans Zombeavers.

C’est Jordan Rubin, dont c’est le premier film, qui est passé derrière la caméra afin de transformer ces paisibles rongeurs en zombies terrifiants. L’idée fait forcément sourire, d’autant que ce n’est pas la première fois que les scénaristes du film, Al et Jon Kaplan, travaillent sur des films au principe débile à l’image de Piranhaconda ou Dinocroc vs. Supergator (on dirait presque du The Asylum !). Avec un tel concept, il n’est d’ailleurs pas étonnant de voir que le scénario se limite à quelque chose de très classique (mais qu’importe ?). On suivra donc un groupe de jeunes partis en week end dans un lieu (forcément) isolé alors qu’ils se retrouvent être la proie d’une terrible variété de castors zombies. Du côté du casting on retrouve pas mal d’acteurs de séries dont Rex Linn qu’on a pu apercevoir dans The Walking Dead.

Le plus étonnant avec ce film reste toutefois le fait qu’il ait attiré l’attention de grands noms d’Hollywood afin de le produire avant même que la moindre image n’ait été tournée. En piochant dans les images d’un documentaire de la BBC et de 6 films d’horreur déjà existant, Jordan Rubin a réalisé un faux trailer (à la fin de la news) qu’il a présenté aux investisseurs potentiels. Il a ainsi convaincu Evan Astrowsky (Cabin Fever), JC Spink et Chris Bender (Le Cercle, Very Bad Trip) et s’est retrouvé avec un budget de 2 millions de dollars pour son film. Cette histoire prouve que certains producteurs tendent à se désintéresser du format blockbuster pour lequel il devient de plus en plus difficile de recouper son investissement la faute à des budgets mirobolants. En se tournant vers des films de genre, ils s’assurent un investissement limité et une faible prise de risque. Mais soyez sûrs que ces producteurs gardent malgré tout une chose en tête : le succès de films comme Paranormal Activity.

En attendant la sortie du film, on vous laisse avec le faux trailer et quelques images du tournage et on vous encourage plus que vivement à vous méfier de nos amis aux dents longues.

Share Button

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *